Conférence : « 27 janvier 1945 : quel avenir pour les compositeurs et les instrumentistes rescapés des camps de la mort ? »

le 24/01/2017 à 20:00
Salle Don Profiat - Institut Universitaire Maïmonide-Averroès Thomas d’Aquin - Quartier Juif médiéval

1 rue de la Barralerie
34000 Montpellier

Le 24 janvier 2017 à 20h, salle Don Profiat de l’Institut Universitaire
Maïmonide Averroès Thomas d’Aquin à Montpellier (34000), Conférence de Philippe OLIVIER-ACHARD, chercheur et écrivain, autour de l’intitulé suivant : « 27 janvier 1945 : quel avenir pour les compositeurs et les instrumentistes rescapés des camps de la mort ? »

(entrée libre)
« Quand, le 27 janvier 1945, l’Armée rouge libéra le camp d’extermination d’Auschwitz, se trouvaient parmi les survivants de celui-ci des musiciens professionnels. Comment retournèrent-ils à la vie quotidienne ? Purent-ils ensuite – et comment - exercer à nouveau leur art ? La conférence de Philippe OLIVIER illustrée par des documents audiovisuels rares, abordera plusieurs biographies de rescapés dont l’itinéraire postérieur révélera bien des particularités de la société européenne de l’immédiat après-guerre. On y trouvera
la violoniste française Violette Jacquet-Silberstein, la violoncelliste britannique d’origine allemande Anita Wallfisch, le hazan grec Estrongo Nachama - appelé à devenir un intermédiaire essentiel entre les Juifs de Berlin-Ouest et ceux de Berlin-Est -, tout comme le compositeur français d’origine polonaise Simon Laks. Il avait été, à Auschwitz, le chef de l’un des orchestres masculins de détenus. Il sera également parlé du sort des instruments de musique dont jouaient ces rescapés.
Certains de ces instruments provenaient de spoliations. Au-delà de biographies emblématiques, Philippe OLIVIER abordera plusieurs questions concernant ce type de rescapés : Comment revient-on au monde de l’art après avoir traversé les épreuves de la déportation ? Comment récupère-t-on ses capacités techniques - instrumentales ou vocales - après avoir souffert notamment de malnutrition ? Quelle place peut-on retrouver dans une vie musicale elle-même profondément modifiée par les événements de la Seconde Guerre mondiale ? Restera-t’on en Europe ou ira-t-on rejoindre, entre autres, les rangs de l’Orchestre symphonique de Palestine, le futur Orchestre philharmonique
d’Israël ?

Né en 1952, Philippe OLIVIER est aujourd’hui l’un des meilleurs connaisseurs français de la vie musicale allemande entre 1933 et 1945, comme au temps de la République Démocratique Allemande. Il a publié une trentaine de livres. Installé à Berlin, il est notamment invité pour des conférences
et des séminaires à l’Académie des Arts de cette ville, à l’Académie supérieure de musique de Rostock, au Festival de Bayreuth, à l’Institut universitaire d’études juives Elie Wiesel de Paris ou encore à l’Institut d’études politiques de l’Université de Strasbourg. Germaniste de formation,
Philippe Olivier a exercé des fonctions professionnelles à Radio France, à l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et au cabinet du maire de Strasbourg où il fut en charge de la culture et de l’enseignement supérieur. Il fait aussi autorité dans le domaine des études wagnériennes.

En collaboration avec le Comité Français pour Yad Vashem et Radio Aviva

Renseignements :
Tél : 0467027011 ou par mail institut.maimonide@cegetel.net
http://www.maimonide-institut.com/

Vous aimerez aussi

A la découverte des musiques juives : une conférence de Hervé Roten

Le 2 mai 2017 à 20h30 à la Synagogue de Bordeaux, une conférence de Hervé Roten sur les musiques juives illustrée par de nombreux exemples sonores et (…)

Marc-Alain Ouaknin reçoit Hervé Roten dans "Talmudiques" sur France Culture

EMISSIONS DE RADIO DU 9 ET 16 AVRIL 2017, de 9h10 à 9h42. Les rencontres fertiles des chansons traditionnelles juives et de la variété française ont (…)

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)