Gefilte Swing en concert !

le 27/11/2016 à 19:00
Point Bar

99 rue Championnet Paris - 75018 France

Le 27 novembre 2016 à 19h, Gefilte Swing au Point Bar l’un de ses rendez-vous réguliers...

Qui résisterait à l’ambiance bon enfant de ce chouette bar-restau du 18e et au joyeux melting-pot qui s’y mélange ? Mais surtout, comme pour tous les lieux où l’on se sent bien, son charme repose sur la personnalité ouverte et chaleureuse de son patron, Saïd.

Pour repérer Saïd si vous ne le trouvez pas derrière le bar, rien de plus simple : il ne quitte jamais son chapeau. Un stetson, sans doute, mais reconnaissons que chez le Gefilte Swing, on s’y connaît plus en musique klezmer swing qu’en couvre-chefs.

Si vous souhaitez faire tourner les chapeaux sur de la musique qui fait danser, il ne vous reste plus qu’à pousser la porte de l’un des bistros les plus chaleureux du 18e arrondissement. Point Bar !

Vous aimerez aussi

A la découverte des musiques juives : une conférence de Hervé Roten

Le 2 mai 2017 à 20h30 à la Synagogue de Bordeaux, une conférence de Hervé Roten sur les musiques juives illustrée par de nombreux exemples sonores et (…)

Marc-Alain Ouaknin reçoit Hervé Roten dans "Talmudiques" sur France Culture

EMISSIONS DE RADIO DU 9 ET 16 AVRIL 2017, de 9h10 à 9h42. Les rencontres fertiles des chansons traditionnelles juives et de la variété française ont (…)

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)