Elsa Barraine (1910 - 1999)

par Bruno Fraitag

Fille d’un violoncelliste solo de l’opéra de Paris, qui fut démis de ses fonctions sous l’occupation, comme les autres musiciens juifs de l’orchestre, Elsa Barraine obtint le Premier Grand Prix de Rome très jeune, en 1929.

Engagée dans la résistance pendant la guerre, elle eut une production musicale abondante, souvent inspirée par le judaïsme, en même temps qu’une activité importante dans l’édition musicale et l’administration d’orchestres et de théâtres lyriques. [1]


Youtube - Elsa Barraine

Symphonie n° 2



Vous aimerez aussi

A la découverte des musiques juives : une conférence de Hervé Roten

Le 2 mai 2017 à 20h30 à la Synagogue de Bordeaux, une conférence de Hervé Roten sur les musiques juives illustrée par de nombreux exemples sonores et (…)

Marc-Alain Ouaknin reçoit Hervé Roten dans "Talmudiques" sur France Culture

EMISSIONS DE RADIO DU 9 ET 16 AVRIL 2017, de 9h10 à 9h42. Les rencontres fertiles des chansons traditionnelles juives et de la variété française ont (…)

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)