Charles-Valentin Alkan, de la foi juive à la modernité

une émission de radio de l’Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - MARDI 24 SEPTEMBRE 2013, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05

Charles-Valentin Alkan (1813-1888) est un compositeur, pianiste virtuose et pédagogue, dont le talent fut souvent comparé à celui de Chopin ou Liszt.
Son langage musical et son oeuvre que l’on redécouvre aujourd’hui témoignent d’une surprenante modernité, bien en avance sur son temps.

Alkan est né et mort dans la foi juive. Avec ses frères et sœurs, nés Morhange, il prend comme patronyme le prénom hébraïque de son père et devient Charles-Valentin Alkan aîné. Connaissant de nombreuses langues anciennes (hébreu, latin, grec, syriaque), il traduit l’Ancien, mais aussi le Nouveau Testament.

Au côté de Fromental Halévy, il collabore occasionnellement avec le Consistoire à la modernisation de la liturgie. Il composera notamment deux airs de prières, à la demande du hazan Samuel Naumbourg (Ets Khayim et Hallelujah). En 1851, il accepte le poste d’organiste de la synagogue de la rue Notre-Dame de Nazareth, avant de démissionner quelques jours plus tard !

Il écrit un recueil de Prières pour orgue, certaines avec un texte hébreu en exergue, mais ces morceaux, par ailleurs très réussis, sont autant des compositions libres que des prières. Enfin, en 1854, il écrit trois courtes mélodies juives, dont la troisième n’est autre qu’une paraphrase de l’Estro poetico-armonico de Benedetto Marcello, compositeur vénitien du XVIIIème siècle, chrétien intéressé par la liturgie juive.

Homme casanier, mais profondément croyant, Alkan meurt en 1888, écrasé - selon la légende - par sa bibliothèque, alors qu’il y cherchait le Talmud !

La musicologue Anny Kessous Dreyfuss, qui a consacré un livre à l’oeuvre juive de Charle-Valentin Alkan - Le Passant du pont de l’Europe : Charles-Valentin Alkan - témoignera de l’importance de ce grand compositeur qui a su concilier la tradition juive et la modernité de son temps.

Une émission illustrée, comme à l’accoutumée - de nombreuses escales musicales...

Charles-Valentin Alkan - Hervé Roten (Judaïques FM 94.8)

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Charles-Valentin Alkan - Hervé Roten (Judaïques FM 94.8)

Lire tout

Vous aimerez aussi

A la découverte des musiques juives : une conférence de Hervé Roten

Le 2 mai 2017 à 20h30 à la Synagogue de Bordeaux, une conférence de Hervé Roten sur les musiques juives illustrée par de nombreux exemples sonores et (…)

Marc-Alain Ouaknin reçoit Hervé Roten dans "Talmudiques" sur France Culture

EMISSIONS DE RADIO DU 9 ET 16 AVRIL 2017, de 9h10 à 9h42. Les rencontres fertiles des chansons traditionnelles juives et de la variété française ont (…)

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif paru avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé Roten, (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)