Le Pourim Shpil

Une émission de radio de l’Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI - MARDI 14 MARS 2017, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05

La fête de Pourim, célébrée le 14 Adar, commémore l’histoire de la reine Esther, favorite du roi Assuérus, qui sauva la communauté juive de Perse de la destruction ordonnée par le vizir du roi, Aman. Ce récit est relaté dans le rouleau d’Esther (en hébreu : Méguilat Esther), dernier Livre de la Bible hébraïque à avoir été canonisé, et dont la rédaction peut être approximativement datée du IVe siècle de l’ère chrétienne. Selon la tradition rabbinique, la fête de Pourim n’est observée dans un premier temps que par les Juifs de Suse avant d’être généralisée à l’ensemble des communautés juives.

Pourim est une fête joyeuse, au cours de laquelle il est d’usage de se déguiser, de faire de la musique, de s’amuser, de bien manger et bien boire. Au fil des siècles, la fête de Pourim est devenue le symbole de la persistance du peuple juif contre les oppresseurs de tout genre.
Dès le Ve siècle, il est coutume de réaliser des processions solennelles au cours desquelles Aman est pendu ou brûlé en effigie. Certains voient dans cette coutume l’origine des pièces jouées à Pourim sur les bases desquelles le théâtre yiddish se développera au XVIIIe siècle. Connu aussi sous le nom Pourim Shpil (jeu de Pourim) dans la tradition ashkénaze, ces pièces de théâtre satiriques incorporent tous les arts du spectacle – théâtre, musique, danse, chants, mimes et déguisements. Les thèmes des Pourim Shpil sont généralement basés sur le récit du Livre d’Esther, mais peuvent incorporer d’autres récits ou personnages bibliques, ou bien des éléments inspirés de l’actualité et des personnages politiques contemporains.

Bernard Vaisbrot, professeur de yiddish au Centre Medem - Arbeter Ring et auteur d’une thèse sur Itsik Manguer, viendra nous parler du Pourim Shpil. Cette émission sera illustrée, comme à l’accoutumée, par de nombreux exemples sonores : des enregistrements historiques du début du XXe siècle à la déclinaison plus récente des Burstein (Méguilla d’Itsik Manguer) en 1965, sans oublier les compositeurs savants (Lidarti, Milhaud) qui furent inspirés par le sujet…

A noter la création en décembre 2013 d’un Collectif Pourim Shpil qui a pour objectif l’inscription du Pourim Shpil sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Ecouter notre précédente émission : Pourim ou la fête d’Esther en musique

Le Pourim Shpil - Hervé Roten (Judaïques FM 94.8)

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Le Pourim Shpil - Hervé Roten (Judaïques FM 94.8)

Lire tout

Vous aimerez aussi

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)

Nomination de Hervé Roten au grade d’Officier des Arts et des Lettres

Le 13 septembre 2016, Hervé Roten a été nommé au grade d’Officier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture et de la Communication, pour (…)

Mélodies hébraïques pour violoncelle et piano

SORTIE DU 1er CD DE LA COLLECTION CLASSIQUES Admirablement servi par Sarah Iancu (violoncelle) et David Bismuth (piano), ce CD regroupe 30 (…)