Fonds des archives musicales de la Grande Synagogue de la Victoire (Paris)

Constitué de plus de 30 m linéaires de documents, les archives musicales de la Grande Synagogue de la Victoire représentent à ce jour le plus important fonds de musiques liturgiques ashkénazes de France.

Conservées dans des conditions précaires, ces archives ont failli disparaître fin août 2011 lorsqu’un grave incendie s’est propagé en fin d’après-midi au 4ème étage de la synagogue, dans un espace contigu à l’orgue. Fort heureusement les pompiers ont pu intervenir rapidement éteignant le feu qui a été contenu à moins d’une cinquantaine de centimètres du local des archives musicales.

Le site de la Synagogue de la Victoire précise que :
« Dans ces archives sont conservés presque deux siècles d’histoire musicale du Consistoire et de la synagogue :
• deux siècles de partitions originales composées ou adaptées spécialement pour les grandes occasions du culte synagogal.
• deux siècles de partitions souvent annotées par les compositeurs ou les Chefs de la Musique de l’époque.
• deux siècles de programmes musicaux des principales cérémonies organisées dans la synagogue à l’occasion de son inauguration, de l’intronisation des grands Rabbins, des cérémonies officielles ou même des concerts donnés plus récemment.

Nous avons alors décidé d’assurer la protection de ce trésor et d’en confier le classement puis l’archivage digital à des spécialistes, l’Institut Européen des Musiques Juives qui dispose à la fois de locaux sécurisés et d’outils de numérisation performants. »

Contacté par le Président et vice-Président de la synagogue, MM. Jacques Canet et Félix Loeb, l’Institut Européen des Musiques Juives a monté un projet de sauvegarde et de mise à disposition de ces archives musicales. Ce projet a pu voir le jour grâce notamment au soutien de la Fondation du Judaïsme Français, de Yuval, de la DRAC Ile-de France, de l’Institut Alain de Rothschild, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, et de la famille Halphen.

Martha StellmacherDans un premier temps, l’inventaire des archives a été réalisé sur place par une jeune et talentueuse musicologue allemande, Martha Stellmacher, dans le cadre du programme européen Leonardo. Après une brève période de formation en septembre 2011, Martha Stellmacher a entamé, sous la supervision de Hervé Roten, l’inventaire, le nettoyage sommaire et le pré-catalogage des fonds musicaux.



Dans un second temps, un opérateur scanner a réalisé la numérisation des quelques 90.000 pages constitutives de ce fond. Ce travail de numérisation a été précédé de recherches musicologiques en vue de reconstituer ou retrouver les pages manquantes de certaines partitions.

Dans un troisième et dernier temps, le catalogage et la mise en ligne des documents ont été réalisés par Yaffa Ellenberger et Rosette Azoulay.

Initialement prévu sur une durée de 24 mois, ce projet de sauvegarde des archives musicales de la Grande Synagogue de la Victoire a nécessité près de 5 ans de travail acharné qui permet aujourd’hui d’accéder à près de 2.300 partitions, registres, programmes musicaux… à travers le catalogue Rachel. On y trouve notamment des partitions manuscrites autographes signées de compositeurs importants tels Fernand Halphen (dédicace au Grand Rabbin Zadoc- Kahn), Henry Deutsch de la Meurthe, Léon Algazi, Vladimir Dick, etc.
Ces archives donnent une image fidèle de l’évolution du culte synagogal français depuis l’émancipation de 1790-91 et la création des consistoires en 1806-1808.

Consulter le fonds d’archive de la Victoire

Consulter le fonds d’archives de la synagogue de Neuilly

En savoir plus sur la synagogue de la Victoire

Consulter la description de la mission de sauvegarde des archives de La Victoire et de Neuilly

Vous aimerez aussi

Du salon au front : Fernand Halphen (1872-1917), compositeur, mécène et chef de musique militaire

Un ouvrage collectif à paraître en avril 2017 sous la direction de Laure Schnapper, avec la collaboration de Pierre-André Meyer - Préface de Hervé (…)

Centenaire du décès de Fernand Halphen

A l’occasion du centenaire du décès de Fernand Halphen (1872 - 1917), un certain nombre d’événements viendront prochainement ponctuer et agrémenter (…)

CYCLE DE COURS : La musique juive savante en Europe aux 17e et 18e siècles (Italie, France, Hollande)

L’Institut Elie Wiesel organise, en partenariat avec l’Institut Européen des Musiques Juives, une série de cours donnés par Hervé Roten les jeudis 5, (…)

Nomination de Hervé Roten au grade d’Officier des Arts et des Lettres

Le 13 septembre 2016, Hervé Roten a été nommé au grade d’Officier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture et de la Communication, pour (…)

Mélodies hébraïques pour violoncelle et piano

SORTIE DU 1er CD DE LA COLLECTION CLASSIQUES Admirablement servi par Sarah Iancu (violoncelle) et David Bismuth (piano), ce CD regroupe 30 (…)