Nomination de Hervé Roten au grade d’Officier des Arts et des Lettres

Le 13 septembre 2016, Hervé Roten a été nommé au grade d’Officier des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture et de la Communication, pour sa contribution et son engagement au service de la culture française et son rayonnement.

Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006, Hervé Roten a œuvré sans relâche pour la préservation et la valorisation du patrimoine musical juif en France et dans le monde.

Les conditions d’attribution de cette distinction, définies par décret, énoncent que « cet ordre est destiné à récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution au rayonnement qu’elles ont apportée au rayonnement des Arts et des Lettres en France et dans le monde ».

Cérémonie de remise de l’insigne d’Officier des Arts et des Lettres à Hervé Roten, organisée par la Fondation du Judaïsme Français le 15 décembre 2016.



Hervé Roten

Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, ethnomusicologue de formation, Hervé Roten s’est très tôt intéressé aux musiques juives. Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur le sujet, conférencier, producteur d’émissions de radio, il est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Entre 1989 et 1999 Hervé Roten a coordonné les activités de l’association Yuval sous la direction de Israël Adler, Directeur du Centre de Recherche sur les Musiques Juives de Jérusalem.

En février 2000, Nelly Hansson, Directrice de la Fondation du Judaïsme Français, l’engage pour lancer un programme de sauvegarde et de valorisation des musiques juives en France. Dans le même temps, il enseigne l’ethnomusicologie et le travail de préservation des archives musicales au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.

Conscient et soucieux de l’extrême fragilité du patrimoine musical juif, qui relève en grande partie de la transmission orale, Hervé Roten, qui a pris la direction de Yuval en 2005, s’attelle à la création d’un centre de musique juive de dimension internationale. Le projet se concrétise en juin 2006, date à laquelle le Centre Français des Musiques Juives (CFMJ) est officiellement créé par la Fondation du Judaïsme Français et Yuval, grâce à l’impulsion de la Fondation Henriette Halphen et de sa généreuse donatrice Isabelle Friedman.

En mars 2009, le CFMJ déménage dans des locaux plus spacieux, juste au-dessus de la Fondation du Judaïsme Français et se constitue en Association Loi 1901. Il agrège autour de lui une dizaine de bénévoles et l’équivalent d’un temps plein salarié.

En juillet 2012, sous l’impulsion de la nouvelle direction de la FJF, le Centre Français des Musiques Juives se transforme en Institut Européen des Musiques Juives (IEMJ) avec une mission élargie :
- collecte, numérisation et mise en ligne du patrimoine musical juif
- création d’une structure éditoriale (CD, partitions…)
- organisation régulière de manifestations (ateliers musicaux, stages, conférences, concerts…) visant à valoriser le patrimoine musical juif sous toutes ses formes
- création d’un festival des Musiques Juives de Paris et d’Ile de France (projet non encore réalisé à ce jour)
- constitution d’un réseau européen des centres de musiques juives, avec l’organisation tous les 3-4 ans de Journées Européennes des Musiques Juives (projet non encore réalisé à ce jour).

En septembre 2012, l’IEMJ emménage dans ses locaux de la rue Nationale – Paris 13e et poursuit à plus grande échelle son travail patrimonial sur les musiques juives.

En 2016, l’IEMJ a fêté ses 10 ans de création. Ses collections musicales regroupent aujourd’hui près de 80.000 fichiers sons, 150.000 pages de partitions, des milliers de photos, de vidéos et d’archives diverses (lettres, programmes de concert…). Ces documents sont intégralement ou partiellement accessibles sur place ou via le catalogue Rachel. Véritable vitrine de l’institution, le site Internet de l’IEMJ attire près de 100.000 visiteurs par an. Enfin, l’IEMJ organise chaque année son grand concert de gala ainsi qu’une dizaine de manifestations (ateliers de chant, conférences, colloques, concerts) en partenariat avec les plus importantes institutions juives (FSJU, MAHJ, AIU, Institut Elie Wiesel…) et non-juives (Festival d’Ile-de-France, Mairie de Paris…).

Vous aimerez aussi

Kol Nidré - Nouvelle visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Vingt Nigunim pour clarinette et piano de Claudine Movsessian et Martine Vialatte

PARUTION D’UN NOUVEAU RECUEIL DE PARTITIONS AUX EDITIONS DE L’IEMJ : Vingt Nigunim pour clarinette et piano, de Claudine Movsessian et Martine (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)