Après-midi Tango yiddish

le 03/03/2019 à 14:30
ACJ

55 rue des Ponts - 54000 Nancy

Le 3 mars 2019 à 14h30 à l’ACJ, à Nancy (54000), conférence sous forme d’après-midi musicale dansante

avec Didier Francfort

Avant même qu’il ne soit question de « globalisation culturelle », le tango est devenu un symbole de tout ce qui circulait et s’échangeait en matière de musique et de danse au XXe siècle. La Finlande célèbre le tango comme un patrimoine national et l’on est prêt à s’amuser d’entendre Fernandel chanter Le Tango corse ou à s’émouvoir en écoutant un tango composé par Stravinsky.

L’histoire du tango est à la fois ancrée en Argentine et en Uruguay et universelle. Les cultures juives d’Europe centrale et orientale y occupent une place particulière. Parmi les pionniers du tango, à Buenos Aires, figurent de nombreux musiciens juifs ayant quitté l’Europe centrale et orientale ou qui sont issus de familles qui ont connu ce parcours. Les noms de Raúl Kaplún, de Mario Abramovitch, d’Ismael Spitalnik, de Jevel Katz font partie de l’histoire culturelle argentine. Des titres classiques de l’histoire du tango ont été adaptés en yiddish, des tangos ont été écrits directement en yiddish en Amérique, du Sud et du Nord. Mais il y eut aussi dans la vieille Europe, de l’Allemagne à la Russie, des compositeurs, des violonistes, des chanteurs juifs qui ont trouvé dans le genre du tango un genre de prédilection. Ils ont joué et chanté ces tangos à Paris, Londres, Vienne, Berlin, Varsovie, Riga ou Moscou. Ce sont de célèbres musiques de
film, des airs connus et chantés non seulement en yiddish mais aussi en hébreu, en polonais, en russe, en hongrois, en roumain, en allemand…Certains ont même été repris, en espagnol, et chantés par des vedettes du tango argentin.

La conférence se présentera sous forme d’une après-midi musicale dansante, avec le concours actif de l’Association Plaisir-Tango de Nancy et en partenariat avec l’Association Les Amis de la Cittadella (Barletta, Italie). Un duplex avec Buenos Aires permettra de discuter avec Madame Marina Cañardo, directrice de la Maison Carlos Gardel.

Tarif : 5€
Tél : 03 83 35 26 97 - acj.55@free.fr
www.acj55.fr

Vous aimerez aussi

Une nouvelle partition de Serge Kaufmann : Katouna, pour clarinette et violoncelle

Parution de la partition Katouna de Serge Kaufmann, aux éditions de l’IEMJ

La nuit de la théologie - 4e édition

Jeudi 30 janvier 2020 de 19h00 à 23h30. Une soirée consacrée aux rapports entre musique et religion, puis à la question écologique, conçue et (…)

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)

Jacques Offenbach et ses proches - De la synagogue à l’opéra

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD nous fait découvrir des oeuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Giacomo Meyerbeer, (…)