Arielle Dombasle : Amor, Amor…

Dans le cadre du Festival des Cultures Juives

le 22/06/2017 à 20:30
Espace Cardin

1, avenue Gabriel - 75008 Paris

Le 22 juin 2017 à 20h30 à l’Espace Cardin à Paris (75008). Accompagnée de son groupe cubain, la Diva retourne à ses classiques avec son spectacle mythique Amor, Amor. Elle interprète aussi des airs judéo-espagnols inédits dans son répertoire.

Proposé par le Théâtre de la Ville et la D’AC, Direction de l’Action culturelle du FSJU

« Mon seul accomplissement, c’est l’amour » Arielle Dombasle

Actrice, réalisatrice, chanteuse « soprano dramatique » – catégorie la plus puissante des sopranos – danseuse, muse, Arielle Dombasle appartient à la famille des « inclassables ». Douée d’une carrière de près de 40 ans, cette artiste à la silhouette de rêve, innove sans cesse, expérimente, interpelle à chacun de ses projets et s’impose sur la scène artistique française comme la véritable avant-gardiste qu’elle est. Née aux Etats-Unis, Arielle Dombasle passe son enfance au Mexique, élevée dans un environnement à la fois aristocratique et extravagant. En 1976, elle rejoint Paris, capitale des Arts et de tous les possibles. Dotée d’un parcours académique dans les domaines du chant, de la danse et de l’art dramatique, elle consacre la première partie de sa carrière au cinéma (Pauline à la plage, de Eric Rohmer, 1983 – Les Âmes fortes de Raoul Ruiz, 2001 – Nouvelle chance de Anne Fontaine, 2006). Mais c’est dans le chant qu’elle s’investie pleinement à partir des années 2000 en rencontrant un très large succès. Trois Disques d’Or (Liberta en 2000, Extase en 2002, C’est si bon en 2006) et un Disque de Platine (Amor Amor en 2004), dans lesquels elle mêle audacieusement les univers de la pop, du lyrique et des musiques du monde, révèlent l’étendue de son talent. Ses créations avec Philippe Katerine (Gamour à mort, 2009) ou récemment avec Nicolas Ker (La Rivière Atlantique, 2016) cultivent l’image d’une artiste fantasque en perpétuelle renouvellement. Pour la 13e édition du Festival des Cultures Juives, Arielle Dombasle redevient, pour une soirée unique, la Diva Latina de son album de 2011, dans lequel elle ressuscite, de sa voix sensuelle, les airs populaires latinos qui ont bercé sa jeunesse. Elle interprète aussi, spécialement pour cette soirée, des airs judéo-espagnols inédits dans son répertoire. Divine Arielle !

Arielle Dombasle est accompagnée de son groupe Cubain, la Diva retourne à ses classiques avec son spectacle mythique « Amor Amor ». Après s’être dévoilée dans le lyrique, la variété et le rock, Arielle Dombasle se replonge dans ce registre intimiste entre nostalgie et glamour, qui lui vont si bien.

Programme : Amapola ; Amor amor ; Besame mucho ; Quizas quizas ; Rhum and coca ; Preso nr 9 Paloma ; Quien sera ; In the mood for love ; You go to my head ; Mi importas tu Cold song, I wish you love ; Cuando caliente el sol ; Tiburon ; La rosa enflorece Hija mia

Tarif : 1ère cat. : 26€ / 2e cat. : 22€ / Jeunes : 16€ / – de 14 ans : 10 €
Réservation au : 01 42 74 22 77 ou sur www.theatredelaville-paris.com

Vous aimerez aussi

Kol Nidré - Nouvelle visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Vingt Nigunim pour clarinette et piano de Claudine Movsessian et Martine Vialatte

PARUTION D’UN NOUVEAU RECUEIL DE PARTITIONS AUX EDITIONS DE L’IEMJ : Vingt Nigunim pour clarinette et piano, de Claudine Movsessian et Martine (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)