Au coeur du yiddishland

le 11/03/2018 à 17:00
Salle Cortot

78 Rue Cardinet - 75017 Paris

Le 11 mars 2018 à 17h, Salle Cortot à Paris (75017), concert organisé par Yiddish Pour Tous et l’association EMuNa, deuxième hommage à Haim Lipsky, disparu en juillet dernier, alors qu’il venait de fêter ses 95 ans.

Avec la participation exceptionnelle de Karsten Troyke
Les Mentsh - Alexis Kune (accordéon), Samuel Maquin (clarinette) Eléonore Biezunski (chant, violon) Mihi Kim (flute)
Ben Backes (conteur)

Héros du spectacle « Haim à la lumière d’un violon » écrit par Gérald Garutti, qui a récolté un immense succès sur les scènes françaises et à l’étranger, Haim était l’un des derniers survivants d’Auschwitz, sauvé par la musique, son violon, et son optimisme.
Par son nom (Haim : la Vie), par la finesse de son caractère et par son sens aiguisé de l’humour, il incarnait l’amour même de la vie sous toutes ses formes. Jusqu’à son dernier souffle, il n’a pas arrêté de chanter sa joie de vivre, son amour de la nature et de l’humain.

Ce concert sera consacré à la musique traditionnelle et populaire de l’époque de Haim enfant - les chants Yiddish, la musique Klezmer, un peu de cabaret, un zeste de tango !

Pour cette occasion, nous avons l’immense plaisir d’accueillir l’un des plus grands interprètes des chansons Yiddish, Karsten TROYKE ! Karsten connaissait bien Haim et fait le déplacement de Berlin pour présenter ses plus belles chansons. Avec sa voix « un peu rauque » et très originale, il nous racontera en chants et en paroles l’atmosphère régnant au Yiddishland, cette région d’Europe centrale où vivaient des millions de juifs décimés par la Shoah.

Il sera accompagné du groupe Klezmer "les MENTSH" (Alexis Kune à l’accordéon et Samuel Maquin à la clarinette) qui ont participé au spectacle « Haim à la lumière d’un violon », de la violoniste et chanteuse Eléonore Biezunski, qui vient exprès de New-York et qui nous chantera deux chansons de tailleur de son grand père, né le même jour et la même année que Haim et disparu la même année, et de la flutiste Mihi Kim qui, avec sa flûte magique, nous insufflera quelques airs israéliens chers à Haim.

Enfin, on ne peut pas « voyager » au cœur du Yiddishland sans le parfum d’un texte juteux d’un conte Yiddish. Ceci va être dit et chanté par la voix émouvante du jeune Ben Backes.

Le 11 mars annonce le printemps et le renouvellement de la nature. Haim était un exemple vivant incarnant l’amour de la vie et de la joie de vivre. Alors suivons ses préceptes et fêtons nombreux en joie et en musique le dimanche 11 mars 2018 à 17h, salle CORTOT.

Réservations : reservations@emuna.fr ou http://www.billetreduc.com/204623/evt.htm
Tarif : 25 €

Vous aimerez aussi

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)

Jacques Offenbach et ses proches - De la synagogue à l’opéra

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD nous fait découvrir des oeuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Giacomo Meyerbeer, (…)

Colloque à Hanovre : Magnifiée et sanctifiée, la musique des prières juives II

Du 9 au 12 septembre 2019 à l’Université de Hanovre (ALLEMAGNE), colloque international sur la musique liturgique juive. Hervé Roten, Directeur de (…)

Colloque Musica Judaica : Musique juive entre tradition orale et tradition écrite

Les 14 & 15 juillet 2019 à Oxford (ANGLETERRE), colloque international dans lequel Hervé Roten, Directeur de l’Institut Européen des Musiques (…)