Concert Isaac Strauss, par l’Orchestre Eugénie

Ce concert de clôture du colloque « Isaac Strauss, musicien et collectionneur sous le Second Empire »

le 18/11/2018 à 17:30
Auditorium - Musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Hôtel de Saint-Aignan - 71, rue du Temple
75003 Paris

Le 18 novembre 2018 à 17h30 à l’Auditorium du MAHJ, concert de clôture du colloque « Isaac Strauss, musicien et collectionneur sous le Second Empire » avec l’Orchestre Eugénie

Direction musicale par Marc-Antoine Pingeon
Marc-Antoine Pingeon, piano ; Alexis Rousseau, violon ; Anaïs Reznicek, violoncelle ; Nicolas Cambon, cornet ; Raphaël Cohen, hautbois ; Yann Delmas, contrebasse ; Cédric Kleinklaus, percussion.

Ce concert conclue la journée du colloque « Isaac Strauss, musicien et collectionneur sous le Second Empire » qui permettra de faire entendre des pièces (valses, marches, quadrilles, polkas, romances) de l’immense catalogue d’Isaac Strauss, et notamment La Marche impériale, qui ouvrait chaque bal officiel aux Tuileries ainsi que d’autres compositions de ses contemporains et héritiers.

L ’Orchestre Eugénie est une formation unique en France dont l’effectif varie de 2 à 8 musiciens en fonction des nécessités et des lieux où il se produit. Il s’inscrit dans la tradition des orchestres de salon destinés à accompagner la vie des Parisiens, sous le Second Empire et à la Belle Époque, dans leurs salons et à l’occasion de fêtes privées ou officielles. Il rassemble des musiciens professionnels passionnés par la musique française romantique en vogue à cette époque (1850-1915).

L’Orchestre s’attache à faire revivre le répertoire d’œuvres de compositeurs français en priorité. Le Second Empire puis la Belle Époque, en France, ont connu un grand nombre de compositeurs de renom qui ne sont presque plus édités de nos jours et cela malgré la grande popularité et la réputation internationale dont ils jouissaient à l’époque. Par son travail de recherche et de conservation, l’Orchestre Eugénie a su retrouver ces partitions et les reconstituer au travers d’analyses historiques et musicales dans le style et la tradition française.

Avec le soutien de l’EHESS, de l’EPHE, de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et de l’Institut européen des musiques juives.

Tarifs : 15 € / 10 €

> Billetterie en ligne
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30*)

Programme
- Première partie
ContredansesK. 609
Wolfgang Amadeus Mozart

Polka favorite des soirées de Strasbourg
Louis Waldteufel

Casta diva
Version instrumentale de l’opéra Norma
Vincenzo Bellini

Marche impériale
Isaac Strauss

Quadrille de la Flûte Enchantée (sur des thèmes de Mozart)
Isaac Strauss

- Deuxième partie
Les armures historiques, valse
Isaac Strauss

Bric-à-brac, polka
Isaac Strauss

L’adieu, polka-mazurka
Isaac Strauss

Un jour en Savoie, valse
Isaac Strauss

La princesse de Trébizonde, galop (d’après l’opérette d’Offenbach)
Isaac Strauss

Bis et surprises

Vous aimerez aussi

Concert - Exposition à La Chapelle-en-Serval, hommage à Fernand Halphen

Dimanche 7 octobre 2018, de 15h à 17h à la Chapelle-en-Serval (60520), concert-exposition hommage à Fernand Halphen, mort pour la France à la Salle (…)

"La musique, une prière", avec Hervé Roten et Francis Huster

ÉMISSION de TV, Dimanche 30 septembre de 9h15 à 10h, sur FRANCE 2, Hervé Roten et Francis Huster seront les invités de l’émission "A l’origine, (…)

Kol Nidré - Nouvelle visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Vingt Nigunim pour clarinette et piano de Claudine Movsessian et Martine Vialatte

PARUTION D’UN NOUVEAU RECUEIL DE PARTITIONS AUX EDITIONS DE L’IEMJ : Vingt Nigunim pour clarinette et piano, de Claudine Movsessian et Martine (…)