Concert Morena, par La Roza Enflorese

Chants judéo-espagnols

le 11/03/2017 à 20:00
Château du Karreveld

Avenue Jean de la Hoese 32, 1080 Molenbeek-Saint-Jean / BELGIQUE

Le répertoire traditionnel séfarade est un répertoire féminin. Ce sont pour la plupart des textes qui se placent du point de vue des femmes. Ce fut d’ailleurs par elles, de mères en filles, que ces chants se transmirent par voie orale à travers les siècles.

Entre joies et souffrances, ces chants nous parlent de femmes : jeunes filles, mères, épouses, amantes… Plaintes langoureuses, légèreté amoureuse, tendresse maternelle et même recettes de cuisine, c’est la féminité séfarade chantée dans son intimité.

Avec :
Edith SAINT-MARD, chant et direction
Bernard MOUTON, flûtes à bec
Thomas BAETÉ, viole de gambe
Puilippe MALFEYT, vihuela, oud
Vincent LIBERT, percussions

En savoir plus :
Arts-Scène
Marie-Lou Kazmierczak
mlk@arts-scene.be | +32 (0)2 537 85 91

Vous aimerez aussi

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)

"Le Sablier du temps, Un voyage musical au cœur de l’âme juive"

Un concert proposé par l’IEMJ, dans le cadre du Festival des Cultures Juives. Le 21 juin 2017 à 18h à la Mairie du 3e arrdt de Paris, ce concert a (…)

Conférence HATIKVA - Odyssée Lyrique, Histoire et origine de l’hymne national israélien

Une conférence proposée par Théa Herz & l’IEMJ, dans le cadre du Festival des Cultures Juives, le 13 juin 2018 à 18h à la Mairie du 3e arrdt de (…)

Parution des 2 premiers recueils de partitions d’Itaï Daniel aux éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la parution de 2 recueils de mélodies de shabbat du compositeur Itaï Daniel, l’un pour voix et piano, l’autre (…)