Noëmi Waysfeld & Blik

le 21/05/2019 à 20:30
Salle Gérard Philippe

8 Rue Saint-Denis - 61600 La Ferté-Macé

Le 21 mai 2019 à 20h30 à la Salle Gérard Philippe à La Ferté-Macé (61600), concert Noëmi Waysfeld & Blik

Avec :
Noëmi Waysfeld, Thierry Bretonnet, Florent Labodiniere, Antoine Rozenbaum

Elles sont rares, les chanteuses capables d’éprouver, et de faire transparaître, l’émotion en dehors de sa langue maternelle ; en l’occurrence, le yiddish et le russe. Noëmi Waysfeld conte, déclame, exhibe des textes nourris de révolte et d’espoir. Elle évoque aussi bien la prestance de Barbara, l’émotion de la Russe Elena Frolova, l’attitude de Brassens et, de loin, la voix d’Ella Fitzgerald – grâce à une raucité hors du commun. Parfois elle déclame, plus tard elle repose, souvent elle exploite le cri de ces chansons.

Les garçons de Blik, la suivent, l’emmènent, virevoltent.
Antoine Rozenbaum, à la contrebasse, instrument dont il a approfondi l’usage à l’American School of Modern Music et au Conservatoire. Comme un symbole, Antoine et Noëmi se sont rencontrés lors d’un stage commun... à la Maison de la Culture Yiddish. Ils forment désormais le noyau dur du groupe, incarnent sa vision.
Se sont joints à eux un guitariste globetrotter, Florent Labodinière, et ses cordes sans frontières (le oud, la guitare ou le buzuki, qu’il a appris à maîtriser en situation, au Maroc, notamment) et un accordéoniste catégorie surdouée, Thierry Bretonnet, ancien élève de Marcel Azzola.
Cet équipage hétéroclite, mais très soudé, développe l’art du croisement, manipulant sans cesse le génome du klezmer contemporain. Leur credo : faire exploser les codes, en prenant des libertés bienvenues sur le carcan des gammes, en faisant voyager dans les steppes le Oud de Méditerranée, en imaginant le jazz moderne débarquer dans un village Polonais des années 20. Un côté ébouriffé qui permet au groupe de se réapproprier comme personne, quitte à défriser les puristes, les chants traditionnels des shtetls ou le « blues du goulag » né dans les confins peu riants de l’ex URSS

Ils se réapproprient les chants traditionnels yiddish et ressuscitent les complaintes des prisonniers Sibériens.
S’intéressant très tôt à la culture yiddish, Noëmi Waysfeld voulait redonner leur lustre à ces « tubes », « Unter dayne vayse shtern » complainte pleine d’espoir écrite dans le ghetto de Varsovie, « Bobenyu », qui célèbre le shabbat, ou « Shnirele Perele ». On retrouve six de ces morceaux sur Kalyma, brillamment réarrangés et revisités avec charme et intelligence.

Réservation en ligne
Tarifs :
Plein tarif : 10€
Tarif réduit : 6€

Vous aimerez aussi

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)

Jacques Offenbach et ses proches - De la synagogue à l’opéra

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD nous fait découvrir des oeuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Giacomo Meyerbeer, (…)

Colloque à Hanovre : Magnifiée et sanctifiée, la musique des prières juives II

Du 9 au 12 septembre 2019 à l’Université de Hanovre (ALLEMAGNE), colloque international sur la musique liturgique juive. Hervé Roten, Directeur de (…)

Colloque Musica Judaica : Musique juive entre tradition orale et tradition écrite

Les 14 & 15 juillet 2019 à Oxford (ANGLETERRE), colloque international dans lequel Hervé Roten, Directeur de l’Institut Européen des Musiques (…)

Concert de Gala de l’IEMJ - 5e édition - Jacques Offenbach et ses proches : De la synagogue à l’opéra

ACHETEZ VOS BILLETS sur notre BOUTIQUE EN LIGNE. Œuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Jacques Fromental Halévy, Giacomo (…)