Quand les chansons se souviennent de la Shoah / C’est Vrai ! (L’oeuvre de Casimir Oberfeld)

le 02/12/2017 à 20:30
Le Hall de la chanson

211 Avenue Jean Jaurès Parc de La Villette Pavillon du Charolais

QUAND LES CHANSONS SE SOUVIENNENT DE LA SHOAH (DE JEAN FERRAT AUX RITA MITSOUKO)

Dans le cadre de l’événement GRATIN DAUPHINOIS (mini-festival de duos de chansons), Le Hall de la chanson présentera dans la même soirée le tour de chant "Quand les chansons se souviennent de la Shoah (de Jean Ferrat aux Rita Mitsouko)", suivi du tour de chant "C’est Vrai !" consacré à l’œuvre du compositeur Casimir Oberfeld.

Le Hall de la chanson, Centre national du patrimoine de la chanson, sait bien que si la chanson est un art, elle est aussi le vecteur le plus sensible de la mémoire. Une mémoire du meilleur et du pire liée indéfectiblement à notre histoire. La chanson - et plus généralement la musique chantée - ont accompagné tout particulièrement les moments de douleurs des humains. Soutenant l’expression de leurs peines et de leurs douleur, elle a aidé, avec pudeur, à dire l’indicible. Elle participe à lever les non-dits.

Né en juin au Musée dauphinois et joué pour la 1ère fois le 16 juillet 2017, jour même des 75 ans de la Rafle du Vel’ d’Hiv’, le tour de chant QUAND LES CHANSONS SE SOUVIENNENT DE LA SHOAH (DE JEAN FERRAT AUX RITA MITSOUKO) fait entendre comment les chansons, à travers les décennies, ont participé tardivement à lever l’assourdissant silence sur la Shoah. Nous avons choisi d’intégrer au programme des résidences de création mené avec le Musée Dauphinois une semaine de travail de la jeune interprète Camille Plocki, jeune diplômée du Conservatoire national supérieur d’Art Dramatique, accompagnée par le musicien Joachim Machado, sur un corpus de chansons depuis les années 1950 à l’orée du XXIe siècle, où l’on voit progressivement s’inscrire la mémoire de la Rafle du Vel’ d’Hiv et celle de la Shoah.

C’EST VRAI ! (L’OEUVRE DE CASIMIR OBERFELD)

Pour le 5ème et dernier fruit de l’année des résidences d’artistes du Hall de la chanson au Musée dauphinois, le duo d’artistes Isis Ravel et Pierre Cussac s’est consacré à l’œuvre de Casimir Oberfeld, le compositeur oublié chanté par Fernandel, Georges Milton, Mistinguett et Arletty en un temps où, juif comme lui, on mourait en déportation.

Casimir Oberfeld est le compositeur qui marqua les années 20 et les années 30 par ses musiques de revue et de films, et les succès qu’il a offert à Fernandel, Mistinguett ou Maurice Chevalier avec les chansons "Félicie aussi", "C’est Vrai" ou encore "Paris sera toujours Paris".

Ce tour de chant « C’est Vrai ! » présente les grands succès de ce compositeur oublié qui a su mettre en musique l’effervescence du Paris de l’entre-deux guerre, du cabaret en passant par la revue et le cinéma qui se fait parlant.

Vous aimerez aussi

La nuit de la théologie - 4e édition

Jeudi 30 janvier 2020 de 19h00 à 23h30. Une soirée consacrée aux rapports entre musique et religion, puis à la question écologique, conçue et (…)

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)

Jacques Offenbach et ses proches - De la synagogue à l’opéra

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD nous fait découvrir des oeuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Giacomo Meyerbeer, (…)

Colloque à Hanovre : Magnifiée et sanctifiée, la musique des prières juives II

Du 9 au 12 septembre 2019 à l’Université de Hanovre (ALLEMAGNE), colloque international sur la musique liturgique juive. Hervé Roten, Directeur de (…)