Stage musical - Fun dor tsu dor, de génération en génération

Du 2 au 8 avril 2017

le 02/04/2017 à 09:00
Château Ligoure

87110 Le Vigen

Stage musical au château de Ligoure (87110) au Vigen, du 2 au 8 avril 2017

Dans une ambiance bucolique, un programme intergénérationnel inédit, centré sur la musique et la danse ainsi que sur la culture et la langue yiddish, vous attend.
La Kindershul accueille les plus jeunes pour des animations adaptées à leur âge.
Ce séjour est ouvert à tous ceux qui souhaitent partager de multiples activités avec les juniors, les familles étant prioritaires.

Retrouvez toutes les informations sur : www.yiddishweb.com/ligoure/

Vous pouvez aussi contacter Marthe Desrosières : marthe@yiddishweb.com
Téléchargez votre bulletin d’inscription

Marthe Desrosières (coordinatrice) : flûtiste, clarinettiste
Batia Baum : enseignante de yiddish, traductrice
Eléonore Biezunski : violoniste, chanteuse
Hugo Proy : clarinettiste, guitariste
Andreas Schmitges : danseur, mandoliniste, guitariste

Vous aimerez aussi

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)

Grand concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 3e édition

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2017, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Grand Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Concert "Mélodies hébraïques, un rêve vieux de 3000 ans"

Le 19 juin 2017 à 20h30 aux Archives nationales à Paris (75003). Sur les pas de compositeurs qui puisent leur inspiration dans les mélodies (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 25 juin 2017 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, venez retrouver l’IEMJ à la journée des associations et bénéficiez de (…)

Réédition du coffret Musiques juives dans le Paris d’après guerre, Elesdisc 1948-1953

Réédition du 1er coffret de la collection "Archives" - 6 CD de cabarets yiddish d’après-guerre superbement remastérisés ! Dans l’après-guerre, alors (…)