Barraine, Elsa (1910-1999)

par Bruno Fraitag

Fille d’un violoncelliste solo de l’opéra de Paris, qui fut démis de ses fonctions sous l’occupation, comme les autres musiciens juifs de l’orchestre, Elsa Barraine obtint le Premier Grand Prix de Rome très jeune, en 1929.

Engagée dans la résistance pendant la guerre, elle eut une production musicale abondante, souvent inspirée par le judaïsme, en même temps qu’une activité importante dans l’édition musicale et l’administration d’orchestres et de théâtres lyriques. [1]


Consulter nos archives sur Elsa Barraine

Consulter nos collections






[1]Pour plus d’informations sur sa vie et ses œuvres, consulter Musica et Memoria

Vous aimerez aussi

Concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. RÉSERVEZ LA DATE (…)

Vingt Nigunim pour clarinette et piano de Claudine Movsessian et Martine Vialatte

PARUTION D’UN NOUVEAU RECUEIL DE PARTITIONS AUX EDITIONS DE L’IEMJ : Vingt Nigunim pour clarinette et piano, de Claudine Movsessian et Martine (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)

Le Sablier du temps, un voyage musical au cœur de l’âme juive

Concert proposé par l’IEMJ et la Mairie du 3e (Paris), dans le cadre du Festival des Cultures Juives, le 21 juin 2018 à 18h, avec Virginie Constant (…)