Elsa Barraine (1910 - 1999)

par Bruno Fraitag

Fille d’un violoncelliste solo de l’opéra de Paris, qui fut démis de ses fonctions sous l’occupation, comme les autres musiciens juifs de l’orchestre, Elsa Barraine obtint le Premier Grand Prix de Rome très jeune, en 1929.

Engagée dans la résistance pendant la guerre, elle eut une production musicale abondante, souvent inspirée par le judaïsme, en même temps qu’une activité importante dans l’édition musicale et l’administration d’orchestres et de théâtres lyriques. [1]


Youtube - Elsa Barraine

Symphonie n° 2



Vous aimerez aussi

Musique française avant et après la Grande Guerre

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente la Symphonie en ut mineur de Fernand Halphen (Première mondiale) et le Concerto pour la main gauche de (…)

Le Sablier du temps - Un voyage musical à travers l’âme juive

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente des œuvres pour violoncelle et piano écrites dans la première moitié du 20e siècle par Ernest Bloch, Lazare (…)

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)

Grand concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 3e édition

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2017, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Grand Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Concert "Mélodies hébraïques, un rêve vieux de 3000 ans"

Le 19 juin 2017 à 20h30 aux Archives nationales à Paris (75003). Sur les pas de compositeurs qui puisent leur inspiration dans les mélodies (…)