Messia, Danielle (1956-1985)

Danielle Messia née Mashiah, le 27 octobre 1956, à Tel Aviv-Jaffa en Israël, est une auteure, compositrice et interprète.

En 1958, elle a 3 ans quand ses parents s’installent en France dans la région parisienne. Danielle est élevée avec sa sœur Cécile. Son père quitte le foyer en 1960 et part vivre aux États-Unis sans laisser d’adresse.

Au début des années 70, elle fait partie du groupe folk « Grattons Labeur » qui tourne dans l’Orléanais et dans de nombreux cafés-cabarets de Bretagne en compagnie de Gérard Blanchard. Danielle suit en même temps des cours d’histoire à l’université d’Orléans. Le groupe sort un disque en 1970, Le Bal des sorciers, diffusé sous le label de Morice Bénin, ABA.

Elle se lance par la suite dans une carrière solo et part à la découverte de l’Autriche, la Roumanie et l’Italie avec sa guitare.

De retour à Paris, fin 1978, elle habite rue de Paradis dans une petite chambre de bonne. Elle chante dans la rue, dans le métro, dans les maisons de jeunes et de la culture.
Elle est engagée, fin 1978, à l’Écume pour les fêtes de fin d’année où elle fait une rencontre déterminante, celle de Eddy Schaff qui lui fait travailler sa voix en vue d’un enregistrement. Elle affirmera plus tard « Il m’a appris à chanter, m’a véritablement mis le pied à l’étrier, il m’a donné confiance ».



Jean Lavigne lui fait enregistrer son premier disque tiré à mille exemplaires mais qui ne sera jamais diffusé. Suite à quoi elle invite deux cents personnalités du show-biz, mais ne viendront seulement que deux journalistes, Jacques Vassal et Maurice Marouani qui la signalent alors à la maison de disques Barclay.

Son premier disque Il fait soleil ne sort qu’en 1981. Son deuxième album De la main gauche sort l’année suivante et, la même année, elle rejoint sa sœur Cécile qui vit en Californie. En octobre 1982, elle se produit à l’Olympia dans le cadre des « Olympiades de la chanson ».
En 1984, elle quitte Barclay et signe chez Wea son troisième album Carnaval daté de 1985. Elle participe au Printemps de Bourges et au festival Équinoxe en Bretagne.

En 1985, le cancer la rattrape et elle succombe d’une leucémie qu’elle soignait depuis 1983. Elle décède le 13 juin 1985.

Un an plus tard, des amis de Danielle, Gérard Classe et Georges Nawrocki décident de sortir l’album souvenir Les Mots avec des chansons tirées de l’album de 1979 jamais diffusées et de maquettes de studio. Cet album reçoit le grand prix de l’Académie Charles Cros « in Memoriam ».



Danielle Messia a marqué les années 80 avec des chansons-témoin (Grand-mère ghetto), des chansons prémonitoires (Le Paradis des musiciens), des tableaux intimes (De la main gauche)… Ce parcours d’étoile filante a été accompagné par Eddy Schaaf, musicien qu’on a entendu aux côtés de Allain Leprest ou Jacques Yvart.

Jean-Jacques Goldman lui a dédié sa chanson Famille, il a aussi écrit pour elle la musique de la chanson Le temps des enfants.

Consulter sa discographie

Sources :
- https://fr.wikipedia.org/wiki/Danielle_Messia
- http://lesmotsdedaniellemessia.overblog.com/
- http://anitta59.blogspot.fr/2005/12/elle-sappelait-danielle-messia.html

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Canatamanana (EXTRAIT) - Danielle Messia

  • J’voudrais m’poser (EXTRAIT) - Danielle Messia

  • De la Main gauche (EXTRAIT) - Danielle Messia

  • Pourquoi tu m’as abandonné (EXTRAIT) - Danielle Messia

  • Safari (EXTRAIT) - Danielle Messia

Lire tout

Vous aimerez aussi

Vingt Nigunim pour clarinette et piano de Claudine Movsessian et Martine Vialatte

PARUTION D’UN NOUVEAU RECUEIL DE PARTITIONS AUX EDITIONS DE L’IEMJ : Vingt Nigunim pour clarinette et piano, de Claudine Movsessian et Martine (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 10 juin 2018 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, (salles et cour intérieure de la mairie), venez retrouver l’IEMJ à la (…)

Parution d’une nouvelle partition de Fernand Halphen aux Éditions de l’IEMJ

L’IEMJ a le plaisir de vous annoncer la publication d’une partition inédite du compositeur Fernand Halphen, la Romance en mi majeur pour violoncelle (…)

Le Sablier du temps, un voyage musical au cœur de l’âme juive

Concert proposé par l’IEMJ et la Mairie du 3e (Paris), dans le cadre du Festival des Cultures Juives, le 21 juin 2018 à 18h, avec Virginie Constant (…)

Conférence HATIKVA - Odyssée Lyrique, Histoire et origine de l’hymne national israélien

Une conférence proposée par Théa Herz & l’IEMJ, dans le cadre du Festival des Cultures Juives, le 13 juin 2018 à 18h à la Mairie du 3e arrdt de (…)