A la découverte de l’Orient par Avner Azoulay

A la découverte de l’Orient par Avner Azoulay, animateur - réalisateur sur Judaïques FM 94.8

PLAYLIST (en bas de l’article)

La musique orientale

Depuis la nuit des temps, l’Orient enchante nos oreilles par de fines et subtiles mélodies qui transportent nos âmes et nos cœurs dans un voyage mêlant la tristesse et la joie. Différentes facettes de ces rythmes orientaux vous seront proposées tout au long de notre escapade musicale.
Bon voyage !

Avner Azoulay

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Alach ya ghzali - Nasrine Kadri

  • Zine li tak Allah - Pinhas Cohen

  • Enta Omri - Om Kolthoum

  • Hommage A Cheikh Raymond - Enrico Macias

  • Qum tara - Reinette L’Oranaise

  • Sidi H’bibi - Salim Halali

  • lamouni live - hedi jouini

  • Ya Oummi Ya Oummi - Line Monty

  • Ya Habaybi Ya Ghaibeen - Farid al Atrash

  • L’oriental - Lili Boniche

Lire tout

Vous aimerez aussi

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)

Grand concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 3e édition

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2017, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Grand Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Concert "Mélodies hébraïques, un rêve vieux de 3000 ans"

Le 19 juin 2017 à 20h30 aux Archives nationales à Paris (75003). Sur les pas de compositeurs qui puisent leur inspiration dans les mélodies (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 25 juin 2017 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, venez retrouver l’IEMJ à la journée des associations et bénéficiez de (…)

Réédition du coffret Musiques juives dans le Paris d’après guerre, Elesdisc 1948-1953

Réédition du 1er coffret de la collection "Archives" - 6 CD de cabarets yiddish d’après-guerre superbement remastérisés ! Dans l’après-guerre, alors (…)