Le mariage traditionnel juif

Le mariage dans la tradition juive obéit à certaines coutumes, il s’agit de célébrer l’union de deux personnes mais aussi leur appartenance à la vie religieuse.
Le mariage se déroule en plusieurs étapes. Environ deux mois avant la cérémonie, les futurs époux étudient séparément auprès d’un rabbin les lois dites de « pureté familiale » menant à définir s’ils sont aptes à se marier …

Très souvent les futurs mariés choisissent de ne pas se rencontrer quelques jours avant leur mariage afin de méditer sur l’importance de l’acte qu’ils vont entreprendre.
Le jour du mariage étant le commencement d’une nouvelle vie, à deux dans le respect des traditions juives, c’est aussi le jour ou leurs pêchés sont pardonnés.

La cérémonie religieuse est célébrée sous le dais nuptial (houpa), symbole du nouveau foyer conjugal, appelé selon le prophète Malachie, sanctuaire pour l’Éternel.
L’avancée vers la houpa prend des formes très variables suivant les communautés.
Le mari (Hatane) donne à la mariée (kala) l’unique bague de l’union sous le regard des deux témoins présents. La kala ne doit en aucun cas enlever l’alliance de sa main durant toute la durée de la cérémonie.


Le rabbin officiant rempli ensuite un verre de vin et lit la bénédiction suivante :
"Soit loué, Eternel, notre Dieu, roi de l’Univers, qui a créé le fruit de la vigne."
Le bris du verre par le hatane étant la dernière étape de la cérémonie. Celle-ci symbolisant la destruction du temple de Jérusalem. Le hatane récite la phrase du psaume 137 : « Si je t’oublie Jérusalem que ma droite m’oublie. Que ma langue se colle à mon palais si je ne rappelle pas ton souvenir, si je n’élève pas Jérusalem au-dessus de ma joie » et casse ensuite un verre à son pied.

A la fin de la cérémonie le couple prend un moment pour s’isoler. Cette situation d’intimité vient en quelque sorte concrétiser leur union. Ils rejoignent ensuite leurs invités pour un repas de fête accompagné de musiques et de danses.


Ecouter l’émission de radio Yiddish Glik / Le Bonheur Juif, spéciale mariage

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Les voila - Luc CHERKI

  • A chasseneh bei yidden - Henri GERRO

  • Ad Halayla - STARSKI & ANDREOLI Orchestra

  • Danses de mariage - Jaro SCHMIED

  • A kalle bezetzen 1ère partie - Ensemble Ukrainien Rabinovitch

  • A kalle bezetzen 2ère partie - Ensemble Ukrainien Rabinovitch

  • El-givat ha-levona - Ensemble Alla Francesca

  • Kaleh bazetsen - Zev FELDMAN & Andy STATMAN

  • Chasseneh valse - Chaïm TOWBER

  • Mazel Tov - STARSKI & ANDREOLI Orchestra

  • Nit bei Motien La malice de Motia - Jacob JACOBS

  • Polka Mazurka - Marty LEVITT

  • Une noce juive - Orchestre KANDEL

  • Firn Di Mekhutonim Aheym - Itzhak PERLMAN

Lire tout

Vous aimerez aussi

Grand concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 3e édition

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2017, à 17H30, Salle Cortot - 78 rue Cardinet, 75017 Paris L’Institut Européen des Musiques Juives a le plaisir de vous convier (…)

Concert "Mélodies hébraïques, un rêve vieux de 3000 ans"

Le 19 juin 2017 à 20h30 aux Archives nationales à Paris (75003). Sur les pas de compositeurs qui puisent leur inspiration dans les mélodies (…)

L’IEMJ à la journée des Associations

Le 25 juin 2017 de 11h à 18h, à la Mairie du 4ème arrondissement de Paris, venez retrouver l’IEMJ à la journée des associations et bénéficiez de (…)

Réédition du coffret Musiques juives dans le Paris d’après guerre, Elesdisc 1948-1953

Réédition du 1er coffret de la collection "Archives" - 6 CD de cabarets yiddish d’après-guerre superbement remastérisés ! Dans l’après-guerre, alors (…)

A la découverte des musiques juives : une conférence de Hervé Roten

Le 2 mai 2017 à 20h30 à la Synagogue de Bordeaux, une conférence de Hervé Roten sur les musiques juives illustrée par de nombreux exemples sonores et (…)