Les selihot dans le rite algérien

PLAYLIST en bas de page

Les selihot sont des prières de repentir à l’occasion desquelles le fidèle implore le pardon de Dieu pour les péchés commis. Cette coutume repose sur les treize attributs de miséricorde qui, selon la tradition, auraient été transmis par Dieu à Moïse (Exode 34, 6-7). A l’origine, les selihot étaient lues durant l’office de Kippour et des jeûnes. Puis cette coutume se répandit aux 10 jours (yamim noraïm) entre Roch Hachana et Kippour. Les communautés ashkénazes et hassidim récitent les selihot à partir du samedi soir précédant (d’au moins quatre jours) la fête de Roch Hachana. Les communautés séfarades les lisent à l’aube avant la prière du matin pendant quarante jours, à partir du 1er Eloul.

La playlist suivante nous présente une sélection de selihot dans différents rites algériens. Les traditions algéroise, oranaise et constantinoise puisent leur racine dans le judaïsme espagnol. Au VIe et VIIe siècles, et surtout du XIVe au XVIe siècle, de nombreux Juifs de la péninsule ibérique se mêlent à la population locale juive, influençant ses traditions. Au XVIIIe siècle, les Juifs séfarades italiens de Livourne, les Granas, s’installent en Algérie et servent d’intermédiaires commerciaux entre l’Europe et l’Empire ottoman. Le XIXe siècle marque l’arrivée de Juifs originaire de Tétouan (Maroc). Enfin, la colonisation de l’Algérie par la France en 1830, le modèle consistorial français et l’Alliance israélite universelle favorisent l’introduction d’airs séfarades portugais, voire ashkénazes, dans le culte des principales métropoles algériennes. La grande synagogue d’Oran était même équipée de grandes orgues qui comprenaient 18 jeux et 900 tuyaux !

Ecouter la playlist Chant des juifs d’Algérie 1
Ecouter la playlist Chant des juifs d’Algérie 2

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Ben Adam - Grand Rabbin Georges E Haik

  • Hamelekh Adonay - Hazan André Taïeb (rite constantinois)

  • Rakhamana - Rabbin Abraham Dahan

  • Et Chaare Ratson - Philippe Darmon (rite algérois)

  • Selihot diverses (rite algérois)

  • Selihot diverses (rite constantinois)

  • Elekha Hadoshem Amir Eliahou (rite constantinois)

  • Instrumental oranais sur l’air des selihot - Israel Dadoun

  • Elekha Hadoshem - Harboun Haim (rite oranais)

Lire tout

Vous aimerez aussi

La nuit de la théologie - 4e édition

Jeudi 30 janvier 2020 de 19h00 à 23h30. Une soirée consacrée aux rapports entre musique et religion, puis à la question écologique, conçue et (…)

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)

Jacques Offenbach et ses proches - De la synagogue à l’opéra

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD nous fait découvrir des oeuvres hébraïques inédites d’Isaac et Jacques Offenbach, Giacomo Meyerbeer, (…)

Colloque à Hanovre : Magnifiée et sanctifiée, la musique des prières juives II

Du 9 au 12 septembre 2019 à l’Université de Hanovre (ALLEMAGNE), colloque international sur la musique liturgique juive. Hervé Roten, Directeur de (…)