Les selihot dans le rite ashkénaze de l’Ouest

PLAYLIST en bas de page

Les selihot sont des prières de repentir à l’occasion desquelles le fidèle implore le pardon de Dieu pour les péchés commis. Cette coutume repose sur les treize attributs de miséricorde qui, selon la tradition, auraient été transmis par Dieu à Moïse (Exode 34, 6-7).
A l’origine, les selihot étaient lues durant l’office de Kippour et des jeûnes. Puis cette coutume se répandit aux 10 jours (yamim noraïm) entre Roch Hachana et Kippour. Les communautés ashkénazes et hassidim récitent les selihot à partir du samedi soir précédant (d’au moins quatre jours) la fête de Roch Hachana. Les communautés séfarades les lisent à l’aube avant la prière du matin pendant quarante jours, à partir du 1er Eloul.

La playlist suivante nous présente une sélection de selihot principalement chantées dans les communautés ashkénazes d’Alsace-Lorraine (Joseph Borin, Michel Heymann, Samuel Lison, Max Warchawski) - et de Paris (Adolphe Attia, Emile Kaçmann). On y retrouve aussi bien des enregistrements de terrain, d’apprentissage de la liturgie que des concerts. Dans cette dernière catégorie, les chanteurs bénéficient d’un accompagnement instrumental généralement absent des cérémonies religieuses des synagogues orthodoxes.

Lire l’article de fond sur les selihot

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Anenou - Max Warchawski (Strasbourg)

  • Ben Adam - Emile Kacmann (Paris)

  • Shomer Israel - Samuel Lison (Metz) (EXTRAIT)

  • Kel melekh yochev al kisse rahamimv - Michel Heymann (Strasbourg)

  • Selihot Shlishya - Shnya - Akeda - Shofet kol haarets - Adolphe Attia (Paris)

  • Al tachli’henou - Joseph Borin (Strasbourg)

Lire tout

Vous aimerez aussi

Parution de huit nouvelles partitions d’Itaï Daniel aux Éditions de l’IEMJ

Les Éditions de l’IEMJ publient huit nouvelles œuvres instrumentales ou vocales d’Itaï Daniel, un compositeur inspiré par le judaïsme et ses (…)

Une nouvelle partition de Serge Kaufmann : Katouna, pour clarinette et violoncelle

Parution de la partition Katouna de Serge Kaufmann, aux éditions de l’IEMJ

La nuit de la théologie - 4e édition

Jeudi 30 janvier 2020 de 19h00 à 23h30. Une soirée consacrée aux rapports entre musique et religion, puis à la question écologique, conçue et (…)

Cycle de cours : Musique et religion

Lundi 3 décembre 2019, 18h30-20h : dans le cadre du cycle de cours de l’IESR consacré aux musiques religieuses, Hervé Roten présentera un vaste (…)

Les musiques juives : un objet singulier pluriel

Le 6 novembre 2019 à 18h au Centro Cardinal Bea per gli Studi Giudaici - Pontificia Università Gregoriana, à Rome (ITALIE), conférence de Hervé (…)