Ay Petenera !

Chants séfarades et mémoire gitane

Gitane au charme meurtrier, La Petenera est une femme issue de Paterna de Rivera près de Cadis en Andalousie, au XVIIIe siècle. Elle donna son nom à un chant et une danse, de type flamenco.

Femme à la réputation sulfureuse, la perdition des hommes, elle apparaît dans certaines letras (paroles flamenca) comme la juive errante, à la recherche de sa synagogue.

Carmen avant la lettre, la Petenera, qui hante à la fois le coeur des hommes et la mémoire de l’Espagne, serait, selon la rumeur, à l’origine des chants sépharades.

Une production "Les champs du possible" avec Claire Zalamansky (chant), Maitane Sebastian (violoncelle, composition et arrangements), Henry Zalamansky (texte) et Diego Losa (compositeur).

Pour plus de renseignements : www.Claire-zalamansky.fr

Falseta
Pourim
Puncha puncha

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Falseta

  • Pourim

  • Puncha puncha

Lire tout

Vous aimerez aussi

Itaï Daniel – Mahzor Hayim

NOUVELLE PUBLICATION AUX EDITIONS DE L’IEMJ, ce CD propose une sélection d’œuvres de Itaï Daniel, un compositeur qui puise son inspiration aux sources (…)

Concert - Exposition à La Chapelle-en-Serval, hommage à Fernand Halphen

Dimanche 7 octobre 2018, de 15h à 17h à la Chapelle-en-Serval (60520), concert-exposition hommage à Fernand Halphen, mort pour la France à la Salle (…)

"La musique, une prière", avec Hervé Roten et Francis Huster

ÉMISSION de TV, Dimanche 30 septembre de 9h15 à 10h, sur FRANCE 2, Hervé Roten et Francis Huster seront les invités de l’émission "A l’origine, (…)

Kol Nidré - Nouvelle visions

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente 10 nouvelles visions musicales de la prière du Kol Nidré, interprétées par 20 musiciens (chanteurs, (…)

Concert de Gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 4e édition

DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Concert de Gala. PLUS DE VENTE DE BILLETS EN LIGNE (QUOTA (…)