In Love and in Struggle

The Musical Legacy of the Jewish Labor Bund

L’héritage musical du parti ouvrier juif "BUND", en 17 chansons interprétées par Zalmen Mlotek, Adrienne Cooper, Dan Rous, la New Yiddish Chorale et le Workmen’s Circle Chorus.

Cet album est extraordinaire. Une multitude de voix humaines merveilleuses, des solistes talentueux, comme Adrienne Cooper (z’’l), une formidable sélection de chansons de lutte du prolétariat issues du répertoire Yiddish du Bund, ce parti ouvrier Juif qui représentait à la fin du 19e siècle la quintessence des aspirations socialistes des juifs de Russie.

Dès le début, avec « Hof un Gleyb » (espoir et foi), l’album nous emporte et nous inspire. Puis il y a des moments plus calmes, comme la chanson interprétée par Adrienne Cooper « Vilna », qui au lieu d’être chantée avec nostalgie, décrit la création du Bund à Vilnius, exprimant un fort sentiment d’espoir. Ses solos sont si puissants, si pleins d’avenir, qu’au lieu de regarder en arrière, nous regardons devant, à travers les yeux des bundistes, le monde qu’ils croyaient devenir. Et ce chœur, cette masse de voix humaines parfaites ? Il procure cet océan d’émotions dans lequel les solos nous plongent.

Cependant, cet album est plus que nostalgique. Du moins en partie. En écoutant le chœur chanter « Hey hey daloy politsey » (hey, hey, à bas la police), on peut se sentir doublement nostalgique : une première fois, à la création de la chanson, lorsqu’on improvisait de nouvelles paroles à chaque manifestation, et une seconde fois, en ayant le souhait d’avoir vécu et connu cette chanson, dans la période des grandes luttes sociales de la seconde moitié du 20e siècle.

Cet album peut aussi s’écouter avec un plaisir immense juste pour la musique. Il est tout simplement délicieux. Cet album a été réalisé, en 1999 pour la commémoration des 100 ans du Bund. Et si, aujourd’hui, le Bund est moins visible, il existe toutefois des unions, des organisations, et une nouvelle génération, qui continuent le combat. Pour les activistes d’aujourd’hui, cet album est une source d’inspiration, et un moment agréable à passer, loin de la lutte. Pour ceux qui ne se sont pas engagés dans la lutte, cet album est également une source d’inspiration et une preuve que la participation à la lutte pour un monde meilleur a un impact.
Pour ceux qui craignent que la méconnaissance du yiddish les empêche d’apprécier pleinement cet album, soyez rassurés, les explications sont en anglais, les textes en yiddish et en translittération latine, avec des traductions en anglais.

En conclusion, ce CD rend un hommage justifié à l’héritage musical du parti ouvrier juif Bund. Zalmen Mlotek et les deux solistes sont vocalement superbes. Écoutez et appréciez.

Extrait et traduit d’une critique de Ari Davidow le 18 juillet 1999

En savoir plus
Commander le CD

À écouter

En cas de non-fonctionnement du player, vous devez autoriser l'ouverture des pop-up pour le site iemj.org dans les paramètres de votre navigateur.

  • Barikadn

  • Yidn Shmidn

  • Hulyet, hulyet, beyze vintn !

  • In ale gasn - Hey, hey, daloy politsey

  • Di Tsukunft

  • Di Shvue

Lire tout

Vous aimerez aussi

Les instruments de musique dans la Bible - Entre mythe et réalité : conférence de Hervé Roten

Le 12 février 2018 à 19h, conférence sur les instruments de la Bible, de Hervé Roten, à l’Institut Universitaire Elie Wiesel à (…)

La source de vie : Mémoire portugaise

Visionner des extraits de "La source de vie : Mémoire portugaise", une émission de Josy Eisenberg, avec la participation de Hervé Roten, réalisée à (…)

Musique française avant et après la Grande Guerre

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente la Symphonie en ut mineur de Fernand Halphen (Première mondiale) et le Concerto pour la main gauche de (…)

Le Sablier du temps - Un voyage musical à travers l’âme juive

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente des œuvres pour violoncelle et piano écrites dans la première moitié du 20e siècle par Ernest Bloch, (…)

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)