De l’Andalousie à l’orient, le chant des femmes sépharades

chamoul.jpg

Le chant des femmes sépharades. Dans ce spectacle. Naïma Chemoul explore ses origines, celles des femmes sépharades. Elle chante leurs mots, leur langue, leur quotidien. Elle honore leur mémoire et conte leur histoire. Elle fait entendre leurs voix .
Samir Hammouch au qânoun, et Bonaventure Akoto aux percussions, mettent leurs connaissances de la musique arabo-andalouse et orientale, leurs talents et leur sensibilité artistique au service de ces chants de femmes.
Ensemble, ils explorent ce patrimoine musical, affirment leur liberté d’artistes d’aujourd’hui, entre occident et orient, tradition et modernité et jouent une musique intemporelle et sans frontière


Le groupe “Maayan” avec :
Naïma Chemoul – voix
Samir Hammouch – qânoun
Bona Akoto – percussions
chamoul.jpg

Vous aimerez aussi

Soul of Yiddish

Évoluant entre son amour de la musique classique et le répertoire populaire d’Europe orientale où elle a ses racines, Noëmi Waysfeld…

L’orgue dans la tradition juive

Le 21 mai 1856, la conférence des grands rabbins français, présidée par le grand rabbin de France Salomon Ulmann (1806…

Conférence – La place de l’orgue dans la tradition juive – Hervé Roten

Dimanche 24 octobre 2021 de 14h à 15h - LE KARE - Boulogne-Billancourt (92100). Conférence sur l’évolution du rôle de…