Chargement Évènements

« Tous les Évènements

YIDDISH TOG

19 juin à 15h00 - 17h30

15€

Dans le cadre du FESTIVAL DES CULTURES JUIVES #19

TRAVERSÉE FOLKLORIQUE 

Un voyage musical s’empare du Balajo, pour faire revivre, le temps d’un bal, les mélodies et traditions musicales lointaines, aux rythmes des voix chaudes, des guitares et des bandonéons.

15h15 / Jacinta « Mon tango, le yiddish » avec Javier Diaz Gonzàlez, ‌guitare et Pablo Gignoli, bandonéon

Après avoir enchanté le public de The Voice sur TF1, Jacinta chante, avec parfums de son pays natal, des mélodies en yiddish que son père lui a transmises, celles qu’elle a apprises plus tard, ainsi que quelques-unes de ses compositions, des chansons typiques argentines et quelques airs en judéo-espagnol.

Jacinta

Née à Buenos Aires, à 12 ans, elle dirige un ensemble qui chante la musique argentine et yiddish.

Elle arrive à Paris en 1977 et on la découvre dans les romances judéo-espagnoles dans le « CHANT PROFOND JUIF » d’Eve Griliquez, au festival d’Avignon.

Jacinta a été la premirèe femme à être programmée aux TROTTOIRS DE BUENOS AIRES, rue des Lombards, à Paris.

S’accompagnant à la guitare ou suivie par un pianiste, elle interprétait le tango dans un style personnel, tendre, en reprenant Gardel, Manzi, et introduisait ses propres compositions en espagnol, en faisant allusion à ses grands-parents russes (juifs), immigrants qui avaient apporté leur bagage au tango argentin.

Elle a joué le rôle de Frade dans Le Dibbouk, dirigé par Bernard Djaoui, au 18 Théâtre et sept rôles dans Mortadela, d’Alfredo Arias, Molière du meilleur spectacle musical en 1992.

Jacinta chante en yiddish, judéo-espagnol, espagnol, français. Auteure-compositrice, arrangeuse, comédienne, elle a joué au théâtre et au cinéma. (Johanna d’Arc of Mongolia, de Ulrike Ottinger, avec Delphine Seyrig).

… Pause gourmande entre les deux concerts …

16h30 / « Rythmes et chaleur d’Antan » avec Jérémy Lasry, ‌guitare, Valdimir Gourko, guitare, balalaïka

Sur le parquet mythique du Balajo, un moment exceptionnel dans la tradition des bals populaires. Rythmes et danses sur des mélodies qui mêlent folklore et jazz, aux sons des guitares énergiques du duo Jérémy Lasry et Vladimir Gourko. Ambiance assurée !

Jérémy Lasry

Né à Paris dans les années 80 Jérémy Lasry est issu d’une famille de musiciens. Il est le fils du compositeur Teddy Lasry. Il a appris très jeune le piano et la trompette, mais depuis ses dix-sept ans il joue de toutes sortes de guitares et de basses.

Il a tout d’abord construit sa carrière en Chine avec le fameux groupe Cold Fairyland, mais surtout le projet swingshine où le jazz manouche rencontre le Shanghai des années 30. Son point fort étant l’improvisation, il pratique plusieurs styles de musiques différentes : classique, jazz, rock-funk et folklorique.

 

Valdimir Gourko

Vladimir pratique la guitare depuis son plus jeune âge, ainsi que la balalaïka et la contrebasse.

Il devient alors musicien dans les Cabarets russes.

Plus tard il se dirige vers le jazz, intègre le groupe Manou da Bahia (musique brésilienne) et rejoint l’Orchestre de Balalaïkas de St Georges.

Une journée organisée par le collectif Yiddish sans Frontière, avec la participation d’Aki Estamos, Al Syete, Amis de la CCE, Centre Medem, Cercle Bernard Lazare, Charité-Vérité, Collectif Pourim Shpil, Farband-USJF, Liberté du Judaïsme, Maison de la Culture Yiddish, OSE, Sauvegarde et Mémoire, UJRE

BILLETTERIE

Consulter le programme du Festival des Cultures Juives #19

PARTENAIRE(S) / ORGANISATEUR(S)

 

 

Partager :

Détails

Date :
19 juin
Heure :
15h00 - 17h30
Coût :
15€

Lieu

Le Balajo
9, rue de Lappe
PARIS, 75011 France
+ Google Map