SEFARAD in the piano

18.00 

Désormais disponible sur la Boutique IEMJ, ce CD du pianiste Toni Costa s’inspire de la poésie populaire judéo-espagnole, le jazz, la musique ancienne et les rythmes populaires du flamenco

UGS : ND Catégories : , ,

Description

Inspiré par la poésie populaire judéo-espagnole, le jazz, la musique ancienne et les rythmes populaires du flamenco, ce disque original propose 10 mélodies judéo-espagnoles revisitées par le pianiste Toni Costa.

Né à Barcelone, Toni Costa est un pianiste-improvisateur de haut niveau actuellement domicilié en Suisse où il exerce  les fonctions  d’accompagnateur de danse contemporaine du Ballet du Grand Théâtre de Genève.

Passionné par l’histoire des Juifs d’Espagne, Tony Costa s’est intéressé à la vie et à l’œuvre de Doña Gracia Nasi (ca 1510 – 1569), une marrane fortunée qui côtoya les plus grands et consacra sa vie à venir en aide aux juifs persécutés. Epouse de Joseph Francesco Mendes Nasi, mort prématurément en 1536, Gracia Nasi parcourut l’Europe, de Lisbonne à Anvers, Londres, Venise, Ferrare, avant de s’établir en 1553 à Istanbul où elle développa des activités commerciales et joua un rôle diplomatique de dimension internationale au service du sultan Soliman le Magnifique.

Revenue au judaïsme, elle encouragea la culture juive, fit bâtir des synagogues, des yeshivot, des bibliothèques et contribua à l’édition de livres, notamment en judéo-espagnol, afin de permettre à ses coreligionnaires de retrouver leur foi et leur culture. En 1558, elle s’installa dans la région de Tibériade afin de reconstruire un foyer pour les Juifs désireux de s’y installer. Cette initiative n’eut malheureusement pas le succès escompté et Gracia Nasi s’éteignit le 3 novembre 1569 à Istanbul (?) à l’âge de 59 ans.

Chaque chanson du disque de Toni Costa illustre une des facettes ou un des moments-clé de la vie de Doña Gracia Nasi, depuis son mariage (avec le thème de la chanson La novia ya salio del mar) à la naissance de sa fille (A la una yo naci) ou aux berceuses qu’elle lui chantait (Durme, durme).

La musique de cet album est basée sur des chansons populaires séfarades revisitées à l’aune des musiques du 15e siècle à nos jours, en passant notamment par la polyphonie baroque, le flamenco et le Jazz. Ce mélange original est ici réalisé avec brio par le pianiste Toni Costa, qui parvient à transférer sur son piano les techniques de la guitare espagnole.

Une belle découverte !

Me pido a mar (Ija mia)

Revuelo – II El pajaro (Komo el pasharo ke bola) (EXTRAIT)

Dolores – I Espinas (Puncha puncha ; La roza enflorese) (EXTRAIT)

Dolores – II Raices (Kondja mia) (EXTRAITS)

Me detuviste (La prima vez) (EXTRAIT)

Danzas a mi lado (A la una yo nasi ; Echad mi yodea ; Mu asapru ; Kien supiesse i entendiesse) (EXTRAIT)

Te nota (Numi numi ; Durme durme) (EXTRAIT)

Morenika (EXTRAIT)

Avre tu puerta serrada (EXTRAIT)

Informations complémentaires

Poids ND
Choisir le type d'album

,