Les Bubbey Mayse

Dans le cadre du Festival de Musiques Juives de Carpentras 2017

le 07/08/2017 à 21:00
La Charité

77 rue Cottier 84200 Carpentras

Concert à la Charité de Carpentras à 21 h le 7 août 2017

Ouverture des portes à 20 h 15

Elsa Signorile, clarinette, chant
Juliette Divry, violoncelle, chœur
Margaux Liénard, violon, chœur
Morgane Labbe, accordéon, chant

Quartet féminin de musique Klezmer et chanson Yiddish. Les Bubbey Mayse, c’est la puissance de quatre femmes qui s’exprime. C’est une musique engagée, une écriture assumée, menée par la force du collectif.
D’une mélodie pure vers une écriture orchestrée, d’une chanson intimiste à un chœur communicatif, d’un quartet vocal a capella à une explosion instrumentale… Leur musique, chargée d’émotion, module ce répertoire venu d’Europe centrale et d’Europe de l’Est avec finesse et modernité.
Une élégante folie habille ces quatre musiciennes qui, dans une chaleur communicative et avec complicité, font partager l’instant.

Tarif : 15 €
En savoir plus

Vous aimerez aussi

Musique française avant et après la Grande Guerre

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente la Symphonie en ut mineur de Fernand Halphen (Première mondiale) et le Concerto pour la main gauche de (…)

Le Sablier du temps - Un voyage musical à travers l’âme juive

DERNIÈRE PARUTION DE L’IEMJ. Ce CD présente des œuvres pour violoncelle et piano écrites dans la première moitié du 20e siècle par Ernest Bloch, Lazare (…)

Sarah Gorby - Dana, Dana

Sarah Gorby est née vers le tournant du siècle à Kishinev, qui appartenait alors à la Russie tsariste. Elle est issue d’une famille principalement (…)

Grand concert de gala de l’Institut Européen des Musiques Juives - 3e édition

DIMANCHE 12 NOVEMBRE 2017, 17h30, salle Cortot - Paris, l’IEMJ vous convie à son Grand Concert de Gala. ACHETEZ VOS PLACES DES A PRESENT sur notre (…)

Concert "Mélodies hébraïques, un rêve vieux de 3000 ans"

Le 19 juin 2017 à 20h30 aux Archives nationales à Paris (75003). Sur les pas de compositeurs qui puisent leur inspiration dans les mélodies (…)