Le hazzan, la prière et le chant de la synagogue

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 10 MARS 2015, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


Désigné parfois sous l’appellation « chantre » ou le « Ministre-officiant », le hazzan est un personnage emblématique du judaïsme. Porteur de la tradition chantée de sa synagogue, et chargé de l’enseigner aux enfants, il représente pour les fidèles un point d’ancrage identitaire extrêmement fort.

A la synagogue, on vient non seulement l’entendre chanter, mais également le consulter pour des raisons qui dépassent parfois son champ (chant ?) d’application. Car contrairement aux rabbins, qui quittent parfois leur communauté après quelques années de service, le hazzan reste à son poste, maintenant ainsi la continuité de la liturgie et l’esprit de la communauté.

Pendant des siècles, la charge de chantre se transmit de père en fils, ou en beau-fils si ce dernier n’avait pas de descendant mâle. De nombreux juifs portent ainsi les patronymes de Hazzan, Azan, Uzan, etc., qui témoignent de la présence d’un ou plusieurs chantres parmi leurs ancêtres.

Outre sa fonction liturgique, le hazzan est parfois compositeur de musique religieuse. Cette partie de son activité s’est particulièrement développée en Europe de l’Ouest, au début du 20e siècle, où de véritables dynasties de chantres – tels Yosele Rosenblatt, Gershon Sirota ou encore Zavel Kwartin – ont porté l’art de la hazzanout au pinacle de la perfection.

Tout au long de cette émission, le hazzan Jacques Arnold nous éclairera sur les différentes facettes de ce personnage et sur sa fonction dans la prière et le chant de la synagogue.

Cette émission sera illustrée par de nombreux extraits musicaux des plus belles voix de l’art cantorial.

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Sephardic Pizmonim Project

Archives musicales numériques de la communauté séfarade d'Alep

Léon Algazi (1890-1971), un pionnier des musiques juives en France

Dans la série « Parcours de vie », Jacques Algazi (1934-2021) nous dévoile la vie de son père, Léon Algazi…

Heichal Menachem

(New York, Etats-Unis) Site Loubavitch donnant accès à plus de 500 nigounim traditionnels écoutables en ligne !

Sefarad in the piano – Toni Costa

Inspiré par la poésie populaire judéo-espagnole, le jazz, la musique ancienne et les rythmes populaires du flamenco, le pianiste Toni…