Esther Ackermann

esther_a6_flyer.jpg

A la una yo naci

Vernissage de l’album


« A la una yo naci » est le premier album intimiste d’Esther Ackermann.
Après un réel travail d’écoute et d’introspection, la jeune femme a eu à coeur
de restituer les chants judéo-espagnols que sa mère, originaire de Tanger, lui a
fredonnés lorsqu’elle était enfant, avec une composante essentielle: la douceur.
Il s’agit, de surcroît, de trésors chantés transmis de génération en génération.
Pour Esther Ackermann, ce disque est l’occasion d’effleurer le lien mère-enfant
ainsi que la notion de transmission, une valeur essentielle à ses yeux.
La chanteuse est accompagnée par le remarquable guitariste Paco Chambi, qui a su mettre en relief toute la finesse des mélodies en question.
En savoir plus
esther_a6_flyer.jpg

Vous aimerez aussi

Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Les Éditions de l'IEMJ publient trois nouvelles compositions de Serge Kaufmann, Ima ou la Mère dépossédée, Dix duos pour 2…

Conférence : La musique synagogale à Bordeaux : du Temple de la rue Causserouge (1812) à l’inauguration de la Grande Synagogue (1882), par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…