Hanouka, voix de lumière

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 19 NOVEMBRE 2013, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


La fête de Hanouka – appelée parfois fête des Lumières – célèbre la victoire des Maccabées contre la dynastie hellénistique des Séleucides, au 2e siècle av. J.-C. Tout comme Pourim, cette fête symbolise la résistance spirituelle du judaïsme à tout tentative d’annihilation.

En – 168, le roi séleucide Antochios IV publie un édit d’abolition de la Loi juive. Le culte du Temple, les fêtes et la circoncision sont mises hors-la-loi avec peine de mort pour ceux qui continuent à observer le Chabbat. Le Temple de Jérusalem est consacré au dieu grec Zeus.
Ces événements entraînent la révolte des Macchabées. Menés par Mattathias et ses fils (notamment Juda), ces derniers parviennent à délivrer Jérusalem et son Temple après 3 années de lutte.

Hanoukkah – qui signifie en hébreu « Édification » – commémore la réinauguration de l’autel des offrandes dans le second Temple de Jérusalem. Selon la tradition rabbinique, au cours de cette consécration se produit le miracle de la fiole d’huile, permettant aux prêtres du Temple de faire brûler pendant huit jours une quantité d’huile à peine suffisante pour une journée.

Les pratiques et coutumes qui s’y rattachent sont liées au miracle de la fiole d’huile, en particulier l’allumage du chandelier à huit branches de Hanouka pendant les huit jours de la fête et la consommation de friandises à base d’huile d’olive (latkes, soufganiot…). On y joue aussi avec des toupies à quatre faces. Et la joie s’exprime par la musique, omniprésente comme le souligne le dernier vers de l’hymne Maoz tsour : Az égmor beshir mizmor `hanoukat hamizbéa`h (Nous fêterons et chanterons ton saint autel restauré).

Le chantre et rabbin Jacques Arnold nous offrira une vision lumineuse et musicale de cette fête : des airs liturgiques de Hanouka aux chansons enfantines (toupie, beignets…) et populaires (judéo-espagnoles, judéo-arabes, yiddish…).

 

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Viniciu Moroianu joue Georges Enesco

CD regroupant des travaux du compositeur roumain Georges Enesco pour piano et orchestre de musique de chambre. Il y figure…

Kantikas i Dichas Infantiles Sefardis

Ce remarquable coffret, contenant un CD de 12 chansons, un livret et un DVD, résulte de la collaboration fructueuse entre…

Klezmer Attitude : le groupe “Klezmorim”

ÉMISSION DE RADIO présentée par Edmond Ghrenassia, diffusée sur RADIO JUDAÏCA Lyon, le LUNDI 3 MARS 2008. Présentation du plus…