La chanson francarabe (2e partie)

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 15 MARS 2016, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


Au début des années 1930, des artistes algériens, tunisiens ou marocains – souvent mais pas uniquement – juifs adaptent des chansons mêlant français et arabe sur des rythmes latins (rumba, cha-cha-cha, tango…) ou des reprises de variété française. Ce genre bénéficiera d’un succès populaire important, si bien que des labels comme Pathé commenceront à enregistrer ces chansons dès 1935, et surtout après-guerre. Le succès de cette chanson appelée franco-orientale ou « francarabe » se poursuivra en France après la décolonisation et l’exode des pieds noirs dans les années 1960. De nouveaux labels, tel Dounia, enregistreront alors des centaines de chansons pour les nostalgiques du paradis perdu.

Le premier volet de cette série de deux émissions nous a permis de découvrir les pionniers de la chanson francarabe (Lilli Labassi, Saoud l’Oranais, Louisa Tounsia, Salim Hallali) ainsi que les grandes voix féminines qui l’ont servie avec passion (Reinette l’Oranaise, Line Monty…)
Ce deuxième volet s’attachera plus particulièrement à présenter la vie et l’œuvre de quelques représentants emblématiques de la seconde génération de chanteurs. Parmi eux : Blond-Blond, Lili Boniche, Albert Darmon dit Staïffi, Luc Cherki, El Kalaoui Tounsi, Maurice El Médioni, sans oublier le chantre de la chanson pied-noir : Enrico Macias.

Raoul Bellaïche, rédacteur en chef du magazine Je Chante ! (dont la revue n° 12, parue en janvier 2016, comporte un important dossier détaillé sur Enrico Macias et la chanson francarabe) sera une nouvelle fois l’invité de cette émission, au cours de laquelle on pourra réentendre des chansons mythiques, telles L’albinos (Blond-Blond), Bambino (Lili Boniche), Faubourg Montmartre (Staïffi), Adieu mon pays (Enrico Macias), Je suis pied-noir (Luc Cherki), Hayarni zinel (El Kalaoui Tounsi) et Oran-Oran (Maurice El Médioni).

Avoir un aperçu du magazine Je Chante ! n°12.
Consulter le catalogue de toutes nos chansons francarabes.
Réécouter la première partie de cette émission sur la chanson francarabe.

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Conférence : Les traditions musicales de la communauté juive hispano-portugaise à partir du XIXe siècle, par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…

KALARASH – Musique klezmer, chansons yiddish et françaises

Ce 8e CD de la Collection Découvertes regroupe des airs de musique klezmer, des chansons yiddish et françaises, de Kalarash,…