La musique dans les camps

memorialdelashoah.jpg

À l’occasion de la parution de l’ouvrage de Bruno Giner, Survivre et mourir en musique dans les camps nazis, éd. Berg International, 2011
Dans les camps nazis, la musique peut être un instrument au service de la répression et de la propagande, mais aussi une arme pour résister. Cet ouvrage propose un état des lieux des activités musicales dans l’univers concentrationnaire, à Terezin, le « camp des musiciens », et dans les camps d’extermination de l’Aktion Reinhardt et d’Auschwitz-Birkenau. Pour réaliser cet ouvrage, l’auteur a rencontré d’anciens déportés, dont le violoniste Haïm Lipsky. Une performance musicale illustre la rencontre.
En présence de Bruno Giner.
Animée par Olivier Bernager, producteur à France Musique.
Avec la participation de l’Ensemble K et du violoniste Naaman Sluchin, petit-fils de Haïm Lipsky.
Tarifs : 5 euros / réduit 3 eurosmemorialdelashoah.jpg
En savoir plus

Vous aimerez aussi

Conférence : Les traditions musicales de la communauté juive hispano-portugaise à partir du XIXe siècle, par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…

KALARASH – Musique klezmer, chansons yiddish et françaises

Ce 8e CD de la Collection Découvertes regroupe des airs de musique klezmer, des chansons yiddish et françaises, de Kalarash,…