L’office de Moussaf de Yom Kippour

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 8 SEPTEMBRE 2015, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


Yom Kippour, traduit en français par « le jour du Grand Pardon », est une des fêtes les plus saintes et les plus importantes de l’année juive. Cette fête solennelle clôture la période des yamim noraïm, ces 10 jours redoutables entre la fête du Nouvel An juif Roch Hachana et la fin de Yom Kippour. Selon la tradition juive, c’est au cours de cette période que Dieu inscrit sur le livre de la vie tout homme selon son mérite et sa volonté de s’améliorer. Entre Roch Hachana et Kippour, le temps est comme suspendu…
Yom Kippour est donc une fête grave, austère : on y prie et on jeûne toute la journée, mais également une fête de délivrance puisqu’elle permet d’amorcer véritablement l’année juive : avec le son du choffar qui marque la fin de la fête, le temps reprend enfin son envol.

La liturgie de Yom Kippour – tout comme celle de Roch hachana – est particulièrement imposante. On y entend des prières uniques et les grands airs solennels. Kippour est d’ailleurs la seule fête à comporter cinq offices au lieu de trois : Kol Nidré, Arvit, Chaharit (incluant Moussaf), Minha et Neïla.

L’office de Moussaf est, comme à Roch Hachana, enrichi de prières et poésies religieuses. De par sa durée, la richesse des textes qui le composent, Moussaf est la prière centrale, la clef de voute, de cette fête de Kippour. Elle est aussi très riche au niveau musical puisqu’elle comporte des airs incontournables, comme par exemple le Ountané Tokef chanté par le hazan avant la Kedoucha.

C’est au chantre Jacques Arnold qu’il reviendra le mérite de nous guider tout au long de ce parcours musical et initiatique.
L’émission sera, comme à l’accoutumée, largement illustrée par de nombreux exemples musicaux qui permettront d’entendre les plus belles voix de l’art cantorial.

 

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Viniciu Moroianu joue Georges Enesco

CD regroupant des travaux du compositeur roumain Georges Enesco pour piano et orchestre de musique de chambre. Il y figure…

Kantikas i Dichas Infantiles Sefardis

Ce remarquable coffret, contenant un CD de 12 chansons, un livret et un DVD, résulte de la collaboration fructueuse entre…

Klezmer Attitude : le groupe “Klezmorim”

ÉMISSION DE RADIO présentée par Edmond Ghrenassia, diffusée sur RADIO JUDAÏCA Lyon, le LUNDI 3 MARS 2008. Présentation du plus…