Fonds de la synagogue de Metz

Entre juin et septembre 2015, près de 500 partitions et autres documents de la Communauté de Metz ont été numérisés par l’IEMJ, qui préserve ainsi un pan important du patrimoine musical ashkénaze français. Cette action a pu être réalisée grâce au soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la Rothschild Foundation (Hanadiv) Europe.

Le 4 juin 2015, en accord avec les anciens et actuels présidents de la communauté messine, MM. Patrick Lazarus et Philippe Wolff, et le Président du Consistoire Israélite de la Moselle, Jean-Claude Michel, l’Institut Européen des Musiques Juives a accueilli dans ses collections les archives musicales de la grande synagogue de Metz.

doc1metz500px_plus_petit.jpgCes archives, représentant environ 3 mètres linéaires de documents, sont essentiellement composées de partitions manuscrites datant de la seconde moitié du 19e siècle à nos jours.
Beaucoup de ces partitions présentaient des traces d’humidité et des moisissures qui ont demandé une prise en charge immédiate de ce fonds qui a dû être nettoyé à l’aide d’un aspirateur « spécial conservation » et reconditionnées avec du matériel d’archivage professionnel.

Un inventaire de ce fonds synagogal a été dressé. Il recense à ce jour 213 partitions, certaines étant encore utilisées de nos jours, d’autres étant tombées dans l’oubli. Beaucoup de partitions anciennes comportent un tampon allemand des années 1870 à 1918.

Le classement et l’étude de ce fonds a nécessité une supervision musicologique constante. En effet, de nombreuses partitions étaient dans un tel état de délabrement qu’il a fallu parfois les reconstituer en retrouvant les pages manquantes ou en les remettant dans l’ordre. Ce travail a été réalisé par Hervé Roten, docteur en musicologie et directeur de l’IEMJ.

doc2_metz500px_plus_petit.jpg

A ce fonds synagogal se sont ajoutées deux collections d’archives privées qui complètent admirablement bien les archives de la Synagogue de Metz. Il s’agit des archives de Salomon Binn, chantre à Metz dans les années 1920, et de son fils Sylvain Binn, directeur du chœur de la synagogue après la Seconde Guerre mondiale, et des archives privées du chantre Albert Kirch (1918-2016), qui officia à Metz des années 1950 aux années 1980.

  • Le fonds Binn, d’environ 2,5 mètres linéaires, donné à l’IEMJ par Serge Binn – le fils de Sylvain et petit-fils de Salomon Binn, contient près de 235 documents : partitions, photographies, extraits de presse, affiches, etc. Serge Binn a largement documenté ce fonds en communiquant de précieux renseignements sur de nombreux documents (photos, partitions, presse…).
  • Le fonds Kirch compte une cinquantaine de documents : partitions de hazzanout, photos, enregistrements, extraits de presse…

L’ensemble de ces archives musicales – soit environ 500 documents – a été numérisé par l’IEMJ au cours de l’été 2015. Ces archives sont désormais consultables sur le catalogue de nos collections (Consulter l’ensemble des archives (synagogue de Metz, Binn et Kirch) ou sur rendez-vous auprès de l’Institut Européen des musiques Juives (contact@iemj.org)

Vous aimerez aussi

HEVENU SHALOM ALEKHEM N° 1 – 2 – 3

Les Éditions de l'IEMJ publient un recueil de trois nouvelles compositions d'Itaï Daniel autour du chant traditionnel Hevenu Shalom Alekhem

Elmaghribi, Samy (1922 – 2008)

Samy Elmaghribi de son nom de naissance Salomon Amzallag est né le 19 avril 1922 à Safi au Maroc, un…