Kirch, Albert (1918-2016)

logo bio Albert Kirch

Décédé le 18 avril 2016 à l’âge de 98 ans, Albert Kirch a été durant plus de 30 ans le chantre de la communauté de Metz. Cet article souhaite lui rendre hommage.

Ecouter l’interview de Albert Kirch par Hervé Roten en bas de page

Né le 1er novembre 1918 à Varsovie, Albert Kirch (Abraham Kirchenbaum) arrive à Metz (en France) à l’âge de deux ans.

En 1932, il obtient brillamment son certificat d’étude à l’Ecole Israélite, avenue Paixhans, puis une bourse pour l’Ecole Rabbinique à Paris. En 1938, il rejoint le Séminaire Israélite.
Durant la guerre, il est mobilisé de 1939 à 1942. Il perd une grande partie de sa famille, assassinée à Auschwitz en 1942.

doc_1_kirch500px_plus_petit.jpg

Démobilisé en juillet 1942 à Clermont-Ferrand, il rentre en Résistance dans le Cantal, notamment en faisant de faux papiers pendant le STO.
Professeur de français à l’OSE, de 1945 à 1950, il prépare Elie Wiesel au baccalauréat après lui avoir appris le français.

En 1950, il est engagé comme ministre-officiant à Bruxelles ainsi qu’à Metz où il officie en compagnie de Salomon Binn et Jules Ptachek.

Il obtient en 1953 le premier Prix de Chant du Conservatoire National de Metz.

Durant 32 ans, Albert Kirch va occuper le poste de premier ministre officiant de Metz, formant des générations d’élèves au Talmud Torah, dont entre autres les grands rabbins actuels de Lyon et de Metz.
Il quitte Metz en 1982 et part vivre un an en Israël.
De retour en France, en 1983, il prend la succession de son beau-père M. Cohen, à Périgueux, en tant que ministre du culte, chantre et rabbin.

doc_2_kirch500px_et_plus_petit.jpgDe 2000 à 2001, il remplace le Rabbin Charles Liché à la Synagogue de la place des Vosges pour les grandes fêtes.

A l’âge de 96 ans, le 20 octobre 2014, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia le nomme officiellement Rabbin, soit 69 ans après la guerre et l’interruption forcée de ses 7 années d’études de rabbinat, en hommage à son enseignement du judaïsme et à sa transmission des valeurs et de la foi juives à des générations d’élèves et de fidèles.

Albert Kirch est décédé le 18 avril 2016. Il a été enterré le lendemain au cimetière de Cronenbourg, à Strasbourg.

Le 16 décembre 2010, Hervé Roten a réalisé une interview d’Albert Kirch, avant que celui-ci ne confie une copie de ses archives musicales à l’Institut Européen des Musiques Juives.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Tsuzamen – Sirba Octet

Cet album est un formidable témoignage d’espoir : celui des juifs, des Arméniens, des tziganes dont le Sirba Octet a…

Fonds Jacinta

Déposé à l’IEMJ en mai 2022 par l’artiste, le fonds d’archives de Jacinta comporte une quarantaine de photographies, de sa…

Jacinta, entre chansons yiddish, judéo-espagnole et tango

Dans la série « Parcours de vie », découvrez la personnalité attachante de Jacinta, une interprète d’origine argentine qui chante…

Jacinta, une vie en chanson

Découvrez une sélection de chansons yiddish, judéo-espagnoles, argentines et française de Jacinta, une artiste à la voix d’or