Anakronic

« On part du klezmer revisité pour aller vers le klezmer totalement réinventé, du mélodique au plus abstrait. Chaque titre est l’occasion de tenter et d’innover. »

Tout a commencé en 2005, lorsque Mikaël Charry croise la route de David Krakauer, et de son homme-machine So Called lors d’une master class : les remixes du jeune manipulateur de sons, dub style et des idées pas franchement copiés décalés, ont l’air de plaire. A l’époque, celui qui est aussi guitariste et claviériste commence à creuser son propre sillon, après avoir œuvré dans les free parties, avec le collectif Knobz, et dans un groupe « punk manouche », Elektric Geisha.

« C’est ainsi qu’Anakronic est né. »

Visiter le site internet