Heymann, Michel (1952)

logo bio Michel Heymann

Né le 25 avril 1952 à Strasbourg, Michel Heymann est le dernier élève, avant sa fermeture définitive, de l’école des Ministres Officiants à Paris mais il est d’abord et surtout l’élève de Monsieur Bertrand Joseph ז”ל ancien ministre officiant à Strasbourg qui lui a inculqué l’art synagogal et le sens des responsabilités inhérent à cette fonction.

En 1969, dès l’âge de 17 ans, il seconde ou remplace des chantres à Ingwiller, Sélestat, Troyes, Metz et Thionville.
A l’age de 21 ans, en septembre 1973, il est nommé à Haguenau. Au bout de sept ans, il quitte ce poste pour accepter en octobre 1980 celui de Mulhouse. Il officiera durant douze ans dans cette cité et enregistrera des cassettes et des compact-discs dans le but de préserver la liturgie d’Alsace. En décembre 1991, le ministre français de la Culture et de la Communication lui attribue la Médaille d’Honneur des Sociétés Musicales et Chorales en témoignage du travail accompli dans les domaines de la liturgie et des chorales qu’il a créées.

Michel Heymann a formé des élèves pour les communautés de l’Est de la France. Il est un des derniers détenteurs de la liturgie achkenaze spécifique de la vallée du Rhin et notamment des régions d’Alsace et de Lorraine.
En août 2001, il est nommé Président de l’Association des Ministres Officiants d’Alsace et de Lorraine.

Depuis le mois d’août 1992, Michel Heymann est le ministre officiant de la Communauté israélite de Luxembourg. Il y a créé une nouvelle chorale qui l’accompagne parfois lors des offices de Shabath et des fêtes. Il est souvent sollicité dans le pays et à l’étranger pour participer à des cérémonies officielles ou à des concerts.

Michel Heymann a chanté avec des hazanim parmi les plus célèbres tels que Estrongo Nachama ז”ל (Berlin) Moché Stern (USA) Adolphe Attia (Paris) Benjamin Muller (Anvers) Benzion Miller (USA) Raphaël Cohen (Paris) et des grandes chorales parmi lesquelles celle de la grande synagogue de Strasbourg, l’Ensemble Vocal des Musiques Hébraïques également de Strasbourg avec ses soixante choristes, la chorale de la synagogue de la Victoire à Paris et avec la chorale des hazanim de Jérusalem.

Vous aimerez aussi

Soul of Yiddish

Évoluant entre son amour de la musique classique et le répertoire populaire d’Europe orientale où elle a ses racines, Noëmi Waysfeld…

L’orgue dans la tradition juive

Le 21 mai 1856, la conférence des grands rabbins français, présidée par le grand rabbin de France Salomon Ulmann (1806…

Conférence – La place de l’orgue dans la tradition juive – Hervé Roten

Dimanche 24 octobre 2021 de 14h à 15h - LE KARE - Boulogne-Billancourt (92100). Conférence sur l’évolution du rôle de…