Jacques Chalude, dit Ben Baruch : l’artiste aux multiples facettes

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 29 DECEMBRE 2015, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


Durant près de 50 ans, Jacques Chalude, alias Yitshak Zaludkowski, alias Ben Baruch, a enchanté des milliers d’auditeurs, dans des répertoires aussi variés que celui de la chanson yiddish, la liturgie, notamment polonaise, ou encore la musique classique. Doué d’une voix de basse au timbre chaleureux, et d’une tessiture extraordinaire, Jacques Chalude est passé d’un genre à l’autre sans jamais se renier.

Né le 20 septembre 1914 à Staeiszyn, dans la région de Kalisz (Pologne), Jacques Zaludkowski est le cadet d’une famille religieuse de huit enfants. Son père, Chaoul Baruch Zaludkowski, chantre et compositeur, dirige le chœur de la synagogue où l’enfant effectue ses débuts de chanteur. En 1919, la famille s’installe à Bruxelles. Jacques Chalude entre alors à l’école de la communauté Charles Buls. Quelques années plus tard, il entame des études de chant, dans une académie musicale de Bruxelles.

En 1936, il fait la connaissance de sa future femme Josette Kon, qui l’accompagnera parfois au piano. Fin 1940, la famille trouve refuge en France. Quelques mois plus tard, le couple Chalude s’installe à Lyon. Jacques y rencontre Léon Algazi à qui il vouera une forte amitié. De 1942 à 1944, muni de faux papiers, Jacques Chalude intègre l’Association des chanteurs de Lyon avec laquelle il fera de nombreuses tournées.
A la libération, il est engagé comme soliste hors catégorie à la Radiodiffusion française. A cette même époque, l’artiste se produit au cabaret Habibi Club à Paris, où il interprète un répertoire populaire juif. Entre 1949 et 1956, il enregistre une quinzaine de disques pour les labels Elesdisc, Saturne et Barclays.

Au début des années 1950, Jacques Chalude est engagé comme chantre à la synagogue Notre-Dame-de-Nazareth, poste qu’il occupera jusqu’en 1976. Son répertoire musical, inspiré de celui de son père et son oncle, puise ses racines dans la liturgie polonaise. En 1976, il entre en désaccord avec le Consistoire, et abandonne ses fonctions de chantre. Il décède à Paris en 1997.

Son fils Joël Chalude, le célèbre comédien-mime malentendant, nous parlera de son père à qui il voue une profonde admiration.

L’émission sera, comme à l’accoutumée illustrée de nombreux exemples sonores qui témoignent de la richesse de la palette vocale de Ben Baruch, l’artiste aux multiples facettes.

Consulter la biographie de Ben Baruch.
Consulter le fonds Chalude déposé à l’IEMJ.
Acheter le coffret Musiques juives dans le Paris d’après-guerre – Elesdisc 1948-1953.

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Rose en Ciel

Livre-CD. Conte poétique et musical, créé par Mirélè Rozen. Alternance de récits et de chants traditionnels, essentiellement en yiddish, présentés…

Balagan Box : spéciale Jazz N Klezmer, avec Estelle Goldfarb et Cellie

Émission présentée par Laurence Haziza, diffusée sur RADIO SHALOM, le 3 NOVEMBRE 2007. Laurence Haziza reçoit la violoniste Estelle Goldfarb…

Klezmer Attitude : Le groupe “Sha Sha”

ÉMISSION DE RADIO présentée par Edmond Ghrenassia, diffusée sur RADIO JUDAÏCA Lyon, le LUNDI 10 MARS 2008. Présentation du groupe…