Jacques OFFENBACH

Par Jean-Philippe Biojout

Bleu nuit éditeur, oct. 2019, 176 p.

Compositeur né à Cologne le 20 juin 1819 et naturalisé français en 1860, Jacques Offenbach vient “conquérir” Paris dès 1833. Après un passage par le Conservatoire et la fosse de l’Opéra-Comique (comme violoncelliste), il rencontre Halévy qui l’aide dans sa maîtrise de la composition. C’est grâce à von Flotow qu’il se fait ouvrir les salons parisiens où il se fait connaître comme interprète virtuose, avant de diriger la musique à la Comédie-Française.

Devant le refus obstiné des directeurs de l’Opéra et de l’Opéra-Comique, il décide de créer son propre théâtre qui s’installe sur les Champs-Elysées, à l’occasion de la 1ère Exposition Universelle de 1855, puis occupe le Passage Choiseuil où le théâtre porte encore aujourd’hui le nom de “Bouffes-Parisiens” et voit la création d’Orphée aux Enfers en 1858 (la pièce sera jouée plus de 1.000 fois du vivant de son auteur).

offenbach_vu_par_joseph_keppler_1878_recto_carte_380px_vertic.jpgLe succès d’Offenbach devient vite international et sa suprématie s’impose lors de la 2ème Exposition Universelle à Paris en 1867, notamment avec La Vie parisienne et La Grande-duchesse de Gérolstein, interprétée par Hortense Schneider. Avec la chute de Napoléon III et de son Empire, Offenbach connaît une certaine désaffection au profit de Lecoq, qui ne sera compensée que par ses derniers succès : La Fille du régiment en 1879, et son ultime opéra créé quelque mois après sa mort (4-5 octobre 1880) : Les Contes d’Hoffmann.

Considéré encore souvent à tort comme le “père de l’opérette ” (en fait, le titre échoit à Hervé), Offenbach est indéniablement le maître d’un genre “bouffe” qui a influencé toute l’Europe et a donné naissance aux opérettes viennoises (Strauss, Léhar) et anglaises (Gilbert & Sullivan).

jean-claude_biojout_redim.jpgChanteur lyrique et metteur en scène, Jean-Philippe Biojout a souvent travaillé le joyeux répertoire d’Offenbach. En 176 pages, il relève le défi de résumer la vie et l’œuvre d’un auteur très prolixe (plus de 100 pièces lyriques, notamment) en nous livrant une biographie inédite, agrémentée de 64 résumés, 63 exemples musicaux et plus de 100 illustrations d’époques (interprètes, costumes, maquettes de décors, affiches, …), biographie qui, même si elle ne prétend pas à l’exhaustivité de la l’ouvrage monumental de Jean-Claude Yon (Jacques Offenbach, Gallimard, 2000), n’en demeure pas moins passionnante !

Commander le livre
Consulter la biographie de Jacques Offenbach
En savoir plus sur Jean-Philippe Biojout

Vous aimerez aussi

Le Seder de Roch Hachana chez les Juifs d’Afrique du Nord

Le Seder du soir de Roch Hachana consiste en la consommation d’aliments symboliques - connus sous le nom de simanim…

Thieves of Dreams – Zloději snů

Lors du décès récent de sa mère, Lenka Lichtenberg découvre deux cahiers en lambeaux contenant des poèmes écrits à la…

Les faces cachées de la musique juive : Leibu Levin

ÉMISSION de RADIO présentée par Hélène Engel, diffusée sur Radio SHALOM Montréal en 2014. Dans cette émission, Hélène Engel nous…