Klezmer, tzigane, manouche : une histoire musicale commune

UNE ÉMISSION DE RADIO DE L’INSTITUT EUROPÉEN DES MUSIQUES JUIVES PRÉSENTÉE PAR HERVÉ ROTEN

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 7 MAI 2013, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


En Europe de l’Est, musiciens klezmers et tziganes ont souvent partagé une même communauté de destin (mêmes statut inférieur et mode de vie itinérant) ainsi qu’une prédilection pour les musiques d’influence orientale. Il était ainsi fréquent de voir dans un même orchestre Juifs et Tziganes jouer ensemble des doïnas ou des musiques de danses, notamment à l’occasion de mariages.

La rencontre entre klezmer et jazz manouche est plus récente. Le jazz manouche est né en France dans les années 1930. Ses initiateurs en sont Django Reinhardt et Stéphane Grappelli. Dans sa forme originelle, le jazz manouche se caractérise par l’absence de percussions, de cuivres et de bois, une section rythmique assurée par deux guitares et une contrebasse, ainsi qu’un violon. Selon l’encyclopédie Wikipédia : « Le jazz manouche témoigne des apports stylistiques des musiques gitanes et d’Europe centrale (klezmer) ainsi que du musette et de la chanson française dans le jazz, qui, dès 1932, arrive des États-Unis en Europe. »

La publication du CD Klezmanouche – interprété par Astrid Ruff (voix), Yves Weyh (accordéon), Engé Helmstetter (guitare), Tchatcho Helmstetter (violon), Vincent Posty (contrebasse) – sera l’occasion de faire le point sur cette histoire musicale commune.
Un récit passionnant commenté par Astrid Ruff et illustré par de nombreux extraits de musiques klezmer, tzigane, manouche… et alsacienne !

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Conférence : La musique synagogale à Bordeaux : du Temple de la rue Causserouge (1812) à l’inauguration de la Grande Synagogue (1882), par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…

KALARASH – Musique klezmer, chansons yiddish et françaises

Ce 8e CD de la Collection Découvertes regroupe des airs de musique klezmer, des chansons yiddish et françaises, de Kalarash,…