Le principe de la modulation dans le fragment babylonien d’Ur : U.7/80 (XVIIIème siècle av. J.C.) (à partir d’un instrument de l’époque non identifié : le « gis za mi »)

Jean-Claude Sillamy

Tous droits réservés, Ajaccio, 1991.

A partir de l’étude d’un fragment babylonien du 18e siècle avant J. C., cette étude de Jean-Claude Sillamy, Docteur en Musicologie et spécialiste des musiques antiques (Sumer, Babylone, Mésopotamie…), démontre de manière claire les principes de la modulation de la musique babylonienne.

Les modes babyloniens ne sont pas fondés sur des octaves mais sur des quartes ou des quintes, dont on peut varier les notes internes en abaissant ou rehaussant certaines cordes de la cithare.

En savoir plus sur Jean-Claude Sillamy

Consulter d’autres ouvrages du même auteur

Vous aimerez aussi

Sephardic Pizmonim Project

Archives musicales numériques de la communauté séfarade d'Alep

Léon Algazi (1890-1971), un pionnier des musiques juives en France

Dans la série « Parcours de vie », Jacques Algazi (1934-2021) nous dévoile la vie de son père, Léon Algazi…

Heichal Menachem

(New York, Etats-Unis) Site Loubavitch donnant accès à plus de 500 nigounim traditionnels écoutables en ligne !

Sefarad in the piano – Toni Costa

Inspiré par la poésie populaire judéo-espagnole, le jazz, la musique ancienne et les rythmes populaires du flamenco, le pianiste Toni…