Staïffi, le roi du cha-cha-cha oriental

Une émission de radio de l'Institut Européen des Musiques Juives présentée par Hervé Roten

MUSIQUES JUIVES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI – MARDI 16 JANVIER 2018, JUDAÏQUES FM (94.8), 21H05


Hervé Roten reçoit le chanteur Albert Darmon, dit Staïffi, grand maître de la chanson franco-orientale dans les années soixante. Auteur de plus d’une vingtaine de titres à succès, dont la célèbre chanson « Chérie je j’aime, chérie je t’adore, como la salsa del pomodoro…». Chanté en français, en arabe et en italien, ce fox oriental a été connu en France grâce à la version de Bob Azzam (Barclay) mais aussi à celle de Staïffi et ses Mustafa’s (édité chez Vogue).

Paradoxalement, le succès de cet air chanté de part et d’autre de la Méditerranée va pousser Staïffi à mettre fin à sa carrière. L’OAS soupçonne la chanson Mustafa d’être… l’hymne du FLN et exige, sous la menace, qu’il la retire de son répertoire…

Staïffi se fait alors plus rare et, après un retour sous le nom de José Darmon (« Faubourg Montmartre ») suivi d’un 45 tours chez Barclay sous le nom d’Alberto Staïffi (« Tape cinq ! »), il va tirer un trait sur la chanson. À Montpellier où il s’installe, il ouvre un magasin de jouets qui sera sa principale activité jusqu’en 1995.

Au début des années 2000, on entend à nouveau parler de lui à travers plusieurs compilations. Staïffi est redécouvert. En 2010, la maison de disques BMG compile une vingtaine de ses chansons enregistrées chez Vogue au début des années 60. Et ce CD Staïffi je t’aime, Staïffi je t’adore rencontre un vif succès auprès du public. En 2013, Staïffi enregistre une nouvelle chanson qui s’intitule “Pourquoi m’as-tu abandonné ? / Aâlech khallitini ouahdi ? ».

Une émission à la fois nostalgique et joyeuse, ponctuée comme à l’habitude de nombreuses musiques qui exhalent le soleil d’Algérie et la fleur d’oranger…

En savoir plus sur Staïffi
Consulter la biographie de Staïffi
Regarder des vidéos de Staïffi sur sa chaîne YouTube
Lire l’article sur Staïffi dans le n° de Je chante ! Magazine de janvier 2016 consacré à la chanson francarabe

Ecouter les 2 émissions de Raoul Belllaïche et Hervé Roten sur la chanson francarabe :
La chanson francarabe 1
La chanson francarabe 2

herve_photo_retouche_fond_uni_bleu_500px.jpgOfficier des Arts et des Lettres, Docteur en musicologie de l’Université Paris IV Sorbonne, Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives depuis sa création en 2006.
Ethnomusicologue de formation, il s’est intéressé très tôt à la sauvegarde et à la numérisation des archives, matières qu’il a enseignées durant plusieurs années au sein des universités de Reims et de Marne-La-Vallée.
Auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les musiques juives, producteur d’émissions de radio, Hervé Roten est aujourd’hui reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de musiques juives dans le monde.

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Soul of Yiddish

Évoluant entre son amour de la musique classique et le répertoire populaire d’Europe orientale où elle a ses racines, Noëmi Waysfeld…

L’orgue dans la tradition juive

Le 21 mai 1856, la conférence des grands rabbins français, présidée par le grand rabbin de France Salomon Ulmann (1806…