Halphen, Alice (1878-1963)

logo bio Alice Halphen

Biographie constituée par Georges et Henriette Halphen, les enfants de Alice Halphen

Né en 1878, Alice Halphen, née Koenigswarter, est décédée en 1963. Officier de la légion d’Honneur, elle fut membre pendant de nombreuses années du Comité de l’Alliance Israélite Universelle. Marquée dans sa jeunesse par l’affaire Dreyfus, elle s’intéressa toute sa vie aux problèmes du Judaïsme et eût une grande influence dans la Communauté Israélite de France.

Amateur éclairée d’art, elle possédait un « œil » étonnant. Donatrice aux musées du Louvre, de Tel Aviv, et de Haïffa, elle s’occupa de la Conservation des ravissantes synagogues du « Comtat Venaissin » : Carpentras et Cavaillon.
Ecrivain, sous le pseudonyme d’Orion, elle rédigea des articles de livres essentiellement sur la question juive.

Elle a tenu, dans un Hôtel de la rue Dumont d’Urville, un salon de musique très apprécié et fréquenté par de nombreux musiciens qu’elle aida souvent : Poulenc, Honegger, Darius Milhaud, Mihailovitz, Fauré, Gédalge, Enesco, Messiaen, Jolivet, Lesur… et les pianistes Ania Dorfman et Monique Haas. Elle prêta à certains violonistes dont, dès son jeune âge, Isaac Stern, le célèbre Stradivarius de Fernand Halphen.

Alice Halphen était une personnalité très attachante, cultivée, utilisant parfois des réparties cinglantes restées célèbres parmi ceux qui l’ont connue.

Vous aimerez aussi

La playlist orientale de l’été…

Au cours de ce voyage, nous vous invitons à chanter et danser au gré des plus belles voix de ce…

La playlist israélienne de l’été…

Pour vous accompagner tout au long de l’été, voici une sélection des tubes les plus entraînants de la musique israélienne

La Musique Juive en Espagne

Article sur la situation historique de la Musique Juive en Espagne, par Jorge Rozemblum, directeur de Radio Sefarad et correspondant…