Les voix de l’oubli : Erwin Schulhoff – Léo Smit

Une réalisation de la flûtiste Virginie Reibel-Escoffier

Saphir Productions, 21-11-2012

Réalisé par la flûtiste Virginie Reibel-Escoffier, ce disque s’intéresse à la période d’épuration musicale de l’Allemagne Nazie (1933-1945), à ces musiciens-compositeurs, pour la plupart juifs, rejetés avant d’être déportés et exterminés.

Ce disque sort ainsi de l’oubli plusieurs œuvres de Erwin Schulhoff et Léo Smit.

Elève de Max Reger et Claude Debussy, Erwin Schulhof (1894 – 1942), né à Prague, y sera arrêté le 22 juin 1941 et interné dans la forteresse de Wülzburg, en Bavière, où il mourra de la tuberculose le 28 aout 1942.

Influencé par la musique française (Milhaud, Roussel, Stravinsky…), Léo Smit (1900- 1943), né à Amsterdam dans une famille juive d’origine portugaise, sera enfermé dans le “Théâtre aux Juifs” d’Amsterdam, avant d’être déporté au camp de concentration de Sobibor où il sera gazé le 30 avril 1943.

Programme du disque
Erwin Schulhoff :
– Concertino pour flûte, alto et contrebasse
– Sonate pour flûte et piano
– Susi fox song pour flûte & piano
Léo Smit :
– Trio pour flûte, alto et harpe
– Quintet pour flûte, harpe et trio à cordes
– Sonate pour flûte et piano

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Les Éditions de l'IEMJ publient trois nouvelles compositions de Serge Kaufmann, Ima ou la Mère dépossédée, Dix duos pour 2…

Conférence : La musique synagogale à Bordeaux : du Temple de la rue Causserouge (1812) à l’inauguration de la Grande Synagogue (1882), par Hervé Roten

Le 4 décembre 2022 à partir de 14h au CAPC Musée d’art contemporain, à Bordeaux, conférence de Hervé Roten donnée…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…