Musique et politique en Allemagne du IIIe Reich à l’aube de la guerre froide

Par Elise Petit

Sorbonne Université Presses, 11/04/2018, 394 p.

Cet ouvrage documenté, et issu pour partie d’une thèse d’Histoire de la Musique soutenue par l’auteure en novembre 2012, offre une analyse inédite des politiques musicales en Allemagne, depuis l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler en 1933 jusqu’à la constitution de deux entités politiques en 1949 dans le contexte de la guerre froide. L’étude des politiques mises en œuvre sous le Ille Reich montre comment la notion de pureté a conditionné la création et la vie musicales, depuis l’aryanisation de compositeurs de la grande tradition tels que Wagner et Beethoven jusqu’à la recherche d’une impossible musique ” nazie “. L’examen des luttes de pouvoir entre des acteurs culturels essentiels du Reich, principalement le ministre de la Propagande, Joseph Goebbels, et l’idéologue du parti nazi, Alfred Rosenberg, met en lumière les incohérences très fortes d’un système qui forgea le concept de ” musique dégénérée ” sans pour autant la bannir totalement.

Après la guerre, la création musicale se nourrit des conflits entre Alliés alors que se profile la guerre froide. La lutte d’influence et les prémices de notre société de communication, développe un nouveau contexte particulier qui permet la création de l’École de Darmstadt et des festivals de musique contemporaine, mais aussi la réintégration surprenante de musiciens pourtant compromis avec le régime nazi.

En étudiant des régimes qui se construisent en définitive par l’opposition mutuelle, Elise Petit met en lumière des volontés ou des utopies de rupture en lien avec les politiques musicales. Elle interroge la possibilité de la rupture dans le domaine artistique lorsque celui-ci est lié au politique et mène à repenser les notions d'” Heure Zéro ” et de tabula rasa dans l’Allemagne du XXe siècle.

Un ouvrage passionnant qui montre à quel point la musique, et l’art en général, peuvent être utilisés par des idéologies comme support de propagande ou de rééducation des masses populaires. Effrayant et instructif !

Biographie
elise_petit_icone_reduite_jack.jpgÉlise Petit est agrégée de musique et docteure en Histoire de la Musique.
Ses travaux portent sur les liens entre politique et musique dans l’Allemagne du XXe siècle. Elle s’intéresse à la place de la musique sous le IIIe Reich et dans les camps de concentration. Elle a co-écrit avec Bruno Giner en 2015 le livre Entartete Musik. Musiques interdites sous le IIIe Reich.
Elle étudie également les politiques musicales mises en place après la Seconde Guerre mondiale et durant la Guerre froide. A ce sujet, elle a dirigé l’ouvrage La Création artistique en Allemagne occupée (1945-1949) : Enjeux esthétiques et politiques (2015), qui traite de la musique, mais aussi du théâtre, de la littérature, du cinéma et des arts graphiques.

Commander le livre Musique et politique en Allemagne du IIIe Reich à l’aube de la guerre froide de Elise Petit
Ecouter l’émission de radio consacrée au livre Musique et politique en Allemagne du IIIe Reich à l’aube de la guerre froide de Elise Petit
Ecouter l’émission de radio consacrée au livre Entartete Musik. Musiques interdites sous le IIIe Reich de Bruno Giner et Elise Petit

Vous aimerez aussi

Viniciu Moroianu joue Georges Enesco

CD regroupant des travaux du compositeur roumain Georges Enesco pour piano et orchestre de musique de chambre. Il y figure…

Kantikas i Dichas Infantiles Sefardis

Ce remarquable coffret, contenant un CD de 12 chansons, un livret et un DVD, résulte de la collaboration fructueuse entre…

Klezmer Attitude : le groupe “Klezmorim”

ÉMISSION DE RADIO présentée par Edmond Ghrenassia, diffusée sur RADIO JUDAÏCA Lyon, le LUNDI 3 MARS 2008. Présentation du plus…