Piattelli, Elio (1910-2001)

par Pasquale Troìa

Né à Rome le 30 mai 1910, Elio Piattelli obtient en 1931 un diplôme en Littérature à l’Université de Rome avec la note la plus élevée “110 sur 110”. Il étudie avec le Maestro Cesare Dobici (1873-1944) et obtient le diplôme en composition au Conservatoire Santa Cécilia de Rome en 1941. La même année, il participe au concours de l’Academie Royale Philharmonique Romaine avec deux œuvres pour chœur. Toujours en 1941, sa pièce en quatre actes, Inés de Suàrez (livret de G. Guerra) est jouée à Santiago du Chili à l’occasion du quatrième centenaire de la fondation de la ville de Santiago.

Dans l’immédiat après-guerre, Piatelli dirige le choeur du Politeama de Palerme. Il donne des cours de chants liturgiques en hébreu en Italie (Rome, Palestrina, Turin, Milan, Florence, Naples…) et en France (abbaye de Sénanque près d’Avignon, Saint-Louis à Paris, Strasbourg).

Chef de Chœur du Tempio Maggiore à Rome, de 1948 à 1984, il a animé la vie liturgique de la synagogue avec le Chœur qui chantait des mélodies de la tradition orale des différents rites de la communauté juive romaine et des compositions de ses mélodies pour la liturgie des fêtes et pour les fêtes juives. Toutes ses productions musicales, littéraires et musicologiques sont conservées dans 44 classeurs qui composent le Fonds Piattelli à l’IBIMUS de Rome, grâce au soutien du prof. Giancarlo Rostirola, à l’intérêt passionné du Maestro Lino Bianchi (1920-2013), à la donation de ses archives par sa fille, la Dr. Daniela Piattelli, et au travail de  catalogage du prof. Pasquale Troìa.

Durant sa longue carrière, les activités d’Elio Piattelli se sont exercées dans quatre principaux domaines :

  1. La transcription des chants de la tradition orale à partir de la voix des anciens chantres des divers rites et traditions juives italiennes.
  2. La composition de chants qui renouvellent le sens et la valeur des traditions vocales liturgiques juives, chants qui sont encore interprétés aujourd’hui par le Chœur du Tempio Maggiore à Rome.
  3. Une production littéraire en tant que traducteur, facilitée par sa connaissance de l’hébreu et des langues européennes (beaucoup se souviennent encore de lui en tant que professeur d’anglais) et par cette polyvalence narrative simple et synthétique que son caractère lui a donnée.
  4. Une activité musicale et des travaux musicologiques : Maître du Chœur du Tempio Maggiore à Rome, de 1948 à 1984, il a animé la vie liturgique de la synagogue avec le Chœur qui – comme indiqué plus haut – chantait des mélodies de tradition orale des différents rites de la communauté juive romaine et des compositions de ses mélodies pour la liturgie des fêtes et pour les fêtes juives. Il a également publié 4 recueils de chants liturgiques à partir de transcriptions effectuées auprès des différents tenants de la tradition orale juive italienne :
  • Canti liturgici ebraici di rito italiano (Liturgical Jewish Chants of the Italian Rite), transcribed and commented by E. Piattelli Edizioni De Santis, Rome 1967;
  • Canti liturgici ebraici del Piemonte (Jewish Liturgical Chants from Piedmont), transcribed and commented by E. Piattelli, Edizioni De Santis, Rome 1986;
  • Canti liturgici di rito spagnolo del Tempio Israelitico di Firenze (Liturgical Chants of the Sephardic Rite of the Israelite Temple in Florence), transcribed and commented by E. Piattelli, Editrice La Giuntina, Florence 1992;
  • Canti liturgici ebraici di rito spagnolo di Roma (Jewish Liturgical Chants of the Sephardi Rite of Rome) transcribed by Elio Piattelli (edited by P. Troìa), Fondazione Istituto Italiano per la Storia della Musica, Rome 2003-5763.

Elio Piattelli meurt à Rome le 13 janvier 2001.

Sources :

Giacomo BAROFFIO, Pasquale TROIA, Elio Piattelli in memoriam, Revue liturgique, année LXXXVIII, Troisième série, n° 5 septembre-octobre 2001, 669-677. Plus d’informations dans P. TROIA, Canti del Tempio Maggiore à Rome, tome II, Gangemi Editore, Rome, à paraître en 2022.

En savoir plus sur Elio Piattelli

Lire l’article Il M° Elio Piattelli: un ricordo ed una testimonianza nel ventesimo della sua scomparsa (Elio Piattelli: A memory and testimony of in the twentieth anniversary of his death)

En savoir plus sur Pasquale Troìa

Quatuor à cordes de Elio Piattelli, comportant des motifs tirés des mélodies liturgiques juives de rite italien

Vous aimerez aussi

Oras Dezaoradas – Lily Henley

Dans ce CD, la chanteuse et violoniste américaine Lily Henley revisite les chants judéo-espagnols de son enfance, forte de son…

Fonds Peyrotte

Arrivé mystérieusement par la poste le 24 janvier 2022, ce fonds de 42 partitions manuscrites des années 1920 provenant de…

François Meïmoun, Kaddish, pour mezzo & quatuor à cordes

La partition de son Kaddish pour mezzo-soprano et quatuor à cordes, éditée aux Editions de l’IEMJ a été donné en…