Silent Tears – The Last Yiddish Tango

PAYADORA TANGO ENSEMBLE
Six Degrees Records, 01-2023

Le disque Silent Tears : The Last Yiddish Tango est basé sur des témoignages de femmes ayant survécu à l’Holocauste. Le projet a vu le jour lorsque le Dr. Paula David, une travailleuse sociale dans une maison de retraite juive de Toronto, a lancé dans les années 1990 un programme de création poétique pour aider 15 femmes survivantes de l’Holocauste à faire face aux traumatismes à long terme résultant de crimes horribles tels que la violence sexuelle, l’expérimentation humaine et la stérilisation forcée. Trois des chansons de cet album sont extraites de ces poèmes publiés en 1995.

Cinq autres chansons sont basées sur le journal et les mémoires de Molly Applebaum publiées en 2017 sous le titre de Buried Words [Mots enfouis]. Molly Applebaum est née le 27 octobre 1930 à Cracovie. Lorsque l’Allemagne a envahi la Pologne en 1939, Molly n’a plus pu aller à l’école. En 1941, les Juifs ont été rassemblés et envoyés dans des camps de la mort, dont celui de Belzec. La mère de Molly, Sara Weissenberg, s’est alors arrangée pour que Molly et sa cousine Helen, plus âgée qu’elle, puissent se cacher chez un fermier du nom de Victor à Dombrowa, en Pologne. Craignant que ses voisins ne découvrent qu’il hébergeait des Juifs (un délit passible de la peine de mort), le fermier a refusé de cacher le jeune frère de Molly, Zygmunt (qui ne pouvait pas rester silencieux), ou sa mère Sara. Tous deux ont été assassinés par les nazis. Le fermier a enterré Molly et sa cousine dans une petite caisse en bois dans la grange, si exiguë qu’elles ne pouvaient pas s’asseoir, avec juste un petit trou pour respirer. Molly a tenu un journal de son calvaire sous terre, décrivant la saleté, la faim, la soif, le froid, les poux et autres insectes, l’ennui et les abus sexuels.

Lenka Lichtenberg

Les textes des poésies en anglais ont été adaptés par Dan Rosenberg et traduits en yiddish ; d’autres, écrits à l’origine en polonais, restent chantés dans cette langue.
La musique est basée sur la tradition du tango de l’entre-deux-guerres dans les communautés juives d’Europe centrale. Selon Olga Avigail Mieleszczuk, diplômée de l’université de musique Chopin de Varsovie, “Pendant l’entre-deux-guerres (1918-1939), Varsovie est devenue la capitale européenne du tango et la capitale mondiale du tango yiddish (…) Plus de 3 000 tangos ont été écrits pendant l’entre-deux-guerres en Pologne. Beaucoup sont devenus des succès, et la plupart ont été écrits et composés par des juifs polonais”.

La musique du disque a été en partie composée par Rebekah Wolkstein et en partie tirée de l’œuvre de compositeurs qui, comme Artur Gold, ont été tués dans les camps. Il y a aussi une valse rom jouée à l’accordéon par le virtuose moldave Sergiu Popa, qui nous rappelle que les Rom ont été aussi victimes du génocide nazi.

Principaux interprètes :

Payadora Tango Ensemble

Aviva Chernick (voix)
Marta Kosiorek (voix)
Lenka Lichtenberg (voix)
Olga Avigail Mieleszczuk (voix)
Rebekah Wolkstein (violon, compositrice)
Drew Jurecka (bandonéon, directeur musical)
Robert Horvath (piano)
Joseph Phillips (contrebasse)

Dan Rosenberg (Producteur exécutif, directeur artistique)

Commander le CD

Consulter le site de Dan Rosenberg, producteur du CD Silent Tears

Partager :
0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Yerushalayim shel zahav (Jerusalem of Gold)

Cette playlist présente 12 versions de la célèbre chanson de Naomi Shemer, Jérusalem d’or (ירושלים של זהב – Yeroushalayim shel…

Shemer, Naomi (1930 – 2004)

Considérée comme une icône de la poésie et de la chanson israélienne, Naomi Shemer est née le 13 juillet 1930…

Publication de 4 nouvelles partitions chorales et instrumentales du compositeur Itai Daniel

L’œuvre de Itaï Daniel est profondément inspirée par le judaïsme et ses musiques. Découvrez quatre nouvelles partitions de ce compositeur…

LE SEDER DE PESSAH CHEZ LES JUIFS DU MAROC

Nous vous proposons de découvrir dans cet article les principaux chants et prières de la soirée du Séder de Pessah,…