Fonds Jacques Arnold

Hazzanout Ashkénaze

Formé au Séminaire Israélite de France par des maîtres tels Léon Algazi ou encore Alberto Hemsi, Jacques Arnold a officié en tant que hazzan durant des dizaines d’années, notamment à l’oratoire de la Fondation Rothschild, situé rue Picpus dans le 12ème arrondissement de Paris.

Les documents qu’il a patiemment accumulés tout au long de sa carrière comportaient en 2018 près de 200 documents : principalement des disques vinyles des plus grands cantors ainsi que des bandes magnétiques collectées durant les années 1970.

Actuellement installé à Jérusalem où il coule une retraite heureuse, Jacques Arnold consacre une partie de son temps à l’Institut Européen des Musiques Juives en apportant son aide précieuse à l’identification de nos archives sonores (cassettes audio et bandes magnétiques) afin de permettre leur catalogage minutieux.

doc_1_jacques_arnold.jpg

Ces archives sont désormais consultables sur le catalogue de nos collections (accéder au fonds d’archives de Jacques Arnold) ou sur rendez-vous auprès de l’Institut Européen des musiques Juives (contact@iemj.org).

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Publication de 3 nouvelles œuvres du compositeur Serge Kaufmann

Les Éditions de l'IEMJ publient trois nouvelles compositions de Serge Kaufmann, Ima ou la Mère dépossédée, Dix duos pour 2…

La musique synagogale à Paris à l’époque du premier temple consistorial (1822-1874)

Dans sa thèse désormais disponible en version numérisée, Gérard Ganvert nous livre une étude approfondie de la musique synagogale à…