Le chant des prières dans le rite algérois

Interprété par Zabulon Sebban (1911-1983)

Une sélection de prières interprétées par Zabulon Sebban (1911-1983), hazzan de 1927 à 1961 au Grand Temple d’Alger

Lors de son adolescence, Zabulon Sebban a suivi le Séminaire rabbinique « Ets Haïm » d’Alger, avec comme condisciples les futurs grands Rabbins Meyer Jaïs (Paris), et Simon Morali (Nancy puis Nice). Par ses maîtres, (le grand Rabbin Dayan Isaac Hanoune, les grands Rabbins Loufrani et Isaac Morali), il a acquis une profonde connaissance des textes ainsi que le goût des études.

Hazzan bénévole de 1927 à 1961 au Grand Temple d’Alger, puis à la petite synagogue de la rue Sainte, il excelle dans la liturgie traditionnelle. Chanter partager et enseigner en même temps, c’est ce qu’il faisait notamment, lorsqu’il exprimait, par le silence ou le rythme, tel ou tel mot (voire une syllabe) dans une phrase, qui s’avérait particulièrement important pour la meilleure compréhension de la prière. Sa voix douce, chaude et modulée, laisse entrevoir les origines des mélodies : Espagne, Portugal, Maroc, Alger…

Documents joints

0:00
0:00

Vous aimerez aussi

Sephardic Pizmonim Project

Archives musicales numériques de la communauté séfarade d'Alep

Léon Algazi (1890-1971), un pionnier des musiques juives en France

Dans la série « Parcours de vie », Jacques Algazi (1934-2021) nous dévoile la vie de son père, Léon Algazi…

Heichal Menachem

(New York, Etats-Unis) Site Loubavitch donnant accès à plus de 500 nigounim traditionnels écoutables en ligne !

Sefarad in the piano – Toni Costa

Inspiré par la poésie populaire judéo-espagnole, le jazz, la musique ancienne et les rythmes populaires du flamenco, le pianiste Toni…